Aller au contenu principal

Quels revenus pour les ménages de la région ?

L’Insee a publié les niveaux de vie des ménages par commune pour l’année 2014. Tour d’horizon des communes qui donnent une image des foyers aisés et modestes des territoires.

Fresneville, dans la Somme, est la commune la plus pauvre de France en revenu médian.
Fresneville, dans la Somme, est la commune la plus pauvre de France en revenu médian.
© D. R.


En 2015, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 300 € annuels, soit un montant légèrement plus élevé que celui de 2014 en euros constants. Les niveaux de vie ont plutôt tendance à repartir à la hausse après plusieurs années de baisse. En 2015, quand on regarde les premiers 10 % de personnes les plus modestes, leur niveau de vie est inférieur à 10 860 €, alors que pour les plus aisés, leur niveau de vie est supérieur à 37 510 €.
A partir des déclarations fiscales, l’Insee a publié les niveaux de vie des ménages par commune pour l’année 2014. Il s’agit du revenu disponible d’un ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (UC). Le calcul permet aussi d’obtenir un niveau de vie médian par commune, c’est-à-dire que la moitié de la population de cette commune sera au-dessus de ce niveau et l’autre moitié en dessous. Dans l’étude établie par l’Insee, la notion de niveau de vie est définie par le revenu disponible du ménage, divisé par le nombre d’UC.
Les UC sont calculées selon l’échelle d’équivalence dite de l’OCDE modifiée, qui attribue 1 UC au premier adulte du ménage, 0,5 UC aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 UC aux enfants de moins de 14 ans. Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage. Le niveau de vie médian, qui partage la population en deux, est tel que la moitié des personnes disposent d’un niveau de vie inférieur et l’autre moitié d’un niveau de vie supérieur.
Ce sont le plus souvent des villages qui arrivent en tête lorsqu’on établit une moyenne, plutôt qu’une ville. Justement, la commune la plus pauvre de France est Saint-Jean-de-Paracol (9 958 €), dans le département de l’Aude. Et la commune, la plus riche est Bossey (43 869 €), dans le département de la Haute-Savoie.
Le niveau du seuil de pauvreté, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à environ 1 015 € mensuel, cela correspond à 14,2 % de la population.
La situation vis-à-vis de la pauvreté est très liée au statut d’activité. En 2015, 37,6 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté contre 6,5 % des salariés. Pour les actifs, occupés ou au chômage, le taux de pauvreté varie fortement selon la catégorie socioprofessionnelle. Sans surprise, l’Oise est le département le plus aisé des Hauts-de-France. Et c’est dans la Somme que l’on trouve la commune la plus pauvre en revenu médian.

Pauvre Somme !

Au niveau national, le département se classe à la 77e place, avec un niveau de revenu médian de 19 059 €. C’est dans la Somme que l’on trouve la commune la plus pauvre de la région. La ville qui dégage un revenu médian bien au-dessus de la moyenne est Salouël avec 24 848 €, en revanche, les villes comme Doullens avec 15 496 €, Abbeville avec 16 524 €, Péronne avec 16 605 €, Amiens avec 17 504 €, Montdidier avec 17 230 € et Albert avec 17 790 € sont bien en-dessous du revenu médian de la Somme.
Les plus riches : Saint-Fuscien (32 439), Dury (29 911) et Sains-en-Amiénois (28 795).
Les plus pauvres : Fresneville (12 364), Sorel (14 894), Neuville-au-bois (15 008).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde