Aller au contenu principal

Ralentissement de la baisse du nombre d’exploitants agricoles

La MSA vient de publier ses statistiques sur le nombre de chefs d’exploitation et d’entreprise agricole affiliés. Photographie.

La baisse du nombre d’exploitants et chefs d’entreprise agricole semble enrayée. Mais le vieillissement de cette population se poursuit.
La baisse du nombre d’exploitants et chefs d’entreprise agricole semble enrayée. Mais le vieillissement de cette population se poursuit.
© Stéphane LEITENBERGER


C’est un peu l’histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide : version plutôt pessimiste, on enregistre au 1er janvier 2013 une nouvelle baisse du nombre d’affiliés des chefs d’exploitation et d’entreprise agricole au régime MSA ; version optimiste, cette baisse ralentit. «Le nombre de chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole en France métropolitaine s’élève au 1er janvier 2013 à 478 692, en baisse de 1,1 % par rapport au 1er janvier 2012. Cette baisse est similaire à celle enregistrée l’année précédente (- 1,1 %), et s’inscrit dans la tendance au ralentissement de la baisse démographique du nombre de chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole observée depuis 2005» écrit précisément la MSA lors de la publication de ces chiffres le 30 janvier 2014.
Autre léger motif de satisfaction, en 2013, les MSA ont enregistré 16 964 entrées de chef d’exploitation ou d’entreprise dans le régime des non-salariés agricoles pour 22 087 sorties, soit un taux de remplacement des départs de 77 %, légèrement supérieur à celui de 2012 (76 %).

Vieillissement
La baisse démographique touche l’ensemble des secteurs d’activité traditionnelle de l’agriculture, hormis la polyculture-élevage, qui reste stable. Les effectifs de chefs d’exploitation diminuent de - 0,6 % pour le secteur céréalier et de -2,1 % dans le secteur laitier. À l’inverse, le nombre de chefs en centre équestre continue de croître (+ 3 %) et celui des paysagistes se stabilise.
L’âge moyen des chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole ne cesse de progresser. Il est passé à 48,4 ans en 2013 contre 48 ans l’année précédente. L’âge moyen des hommes s’établit à 47,5 ans et celui des femmes est de 51,2 ans. «La population des femmes chefs présente un âge moyen élevé car beaucoup d’entre elles ont succédé à leur époux quand ce dernier est parti à la retraite» précise la MSA. Cependant, l’âge moyen des femmes chefs progresse moins vite que celui des chefs masculins par la concomitance de deux phénomènes : la réforme des retraites 2010 oblige les exploitants à cesser leur activité plus tard ; corrélativement, les transferts entre époux se font moins fréquents que par le passé.

Concentration
La MSA constate également que le «statut de collaborateur d’exploitation périclite». Au 1er janvier 2013, la population des «collaborateurs d’exploitation», généralement des conjoints actifs sur l’exploitation, est constituée de 38 800 personnes. Elle est en baisse de - 5,9 % par rapport à l’année 2012. Ce taux est quasi identique à celui observé au cours des trois années précédentes.
Par ailleurs, trois activités agricoles concentrent 55 % des chefs d’exploitation ou d’entreprise. En 2013, 101 000 chefs d’exploitation ou d’entreprise agricole exercent leur activité dans le secteur «élevage bovins-lait et mixtes» (21,1 % des chefs). Viennent ensuite les secteurs «cultures céréalières et industrielles (82 900 individus, soit 17,3 % des chefs) et élevages de viande» (79 400 personnes, soit 16,6 % des chefs).
La superficie moyenne par exploitant continue de croître et l’ensemble des chefs d’exploitation agricole mettent en valeur 23,8 millions d’hectares en 2013, soit - 0,5 % par rapport à l’an passé. La superficie moyenne par exploitant progresse toujours : 53,7 hectares en moyenne par exploitant en 2013 contre 53,4 hectares en 2012 et 52,1 hectares en 2011.

Forme juridique
La forme juridique de l’exploitation évolue également au niveau national. Plus d’un chef sur deux exerce son activité agricole en société En 2013, 54 % des exploitants et des chefs d’entreprise agricole exercent leur activité en société et cette proportion ne cesse de progresser : 53 % en 2012, et 52 % en 2011. Cependant, les sociétés restent minoritaires lorsque l’on dénombre les exploitations ou les entreprises. En 2013, 42,5 % des exploitations ou des entreprises agricoles sont des sociétés.
Près de huit chefs d’exploitation sur dix sont imposés au réel. La proportion nationale d’exploitants imposés au réel ou mixte est de 78 % en 2013, contre 77 % l’an passé.
Cette évolution, contrairement aux années passées, résulte essentiellement du choix effectué par le chef d’exploitation ou d’entreprise d’une imposition au réel plutôt qu’au forfait en cours d’année. Les exploitants au réel concentrent 92,5 % du montant global des revenus professionnels.

Retraites agricoles

Au 31 décembre 2012, 1,6 million de retraités relèvent du régime des non-salariés agricoles en métropole. Cet effectif diminue de 3,1 % par rapport à fin 2011.
Le montant moyen annuel des pensions s’élève à 5 107 euros en 2012, progressant de 2 % en un an. De plus, 2 492 472 personnes bénéficient d’une retraite auprès du régime des salariés agricoles.
Cet effectif diminue de 0,9 % entre fin 2011 et fin 2012. Le montant moyen annuel des retraites progresse de 2,1 % par rapport à fin 2011 et s’élève à 2 283 euros à fin 2012.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde