Aller au contenu principal

Récupération du trop-perçu : la MSA conteste pratiquer des «inégalités de traitement»

La caisse centrale de la MSA, par la voix de son directeur général Michel Brault, dénie s’être «désengagée» de la récupération du trop-perçu au profit des caisses locales. Des «inégalités de traitement» entre retraités dans la récupération de la somme avec des possibilités d’étalement pouvant aller «de quatre à dix mois» selon les endroits auraient eu lieu. «On a organisé une retenue sur quatre mois», explique Michel Brault, qui indique qu’un courrier a été envoyé à chaque personne concernée pour les inciter à contacter leur caisse locale s’ils souhaitaient faire des adaptations en fonction de leur situation. Ces derniers cas ont représenté «moins de 1% des cas» avec des «règlements étalés sur six ou dix mois ou un règlement en une seule fois», confirme-t-il. Concernant les prélèvements, «le courrier a été envoyé le 25 novembre et la première retenue a été fait le 8 décembre, explique Michel Brault. Le traitement informatique pour la retenue du 8 janvier a été fait le 25 décembre. Si certaines demandes d’aménagements ont été envoyées fin décembre il y a peut-être quelques cas qui n’ont pas été pris en compte mais réellement à la marge». «C’est vrai que la MSA a fait une erreur, mais l’opération se passe bien avec 99 % des personnes touchées», indique-t-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde