Aller au contenu principal

Réduire ses IFT en pommes de terre c’est possible

Un outil d’aide à la décision (OAD) qui a fait ses preuves, des données météos fiables et un conseiller en appui sont le secret d’une protection anti-mildiou optimisée.

Dès la levée des pommes de terre, la surveillance du mildiou sera d’actualité. En effet, quel que soit le moment du cycle de la pomme de terre, une mauvaise gestion de ce champignon peut engendrer de grosses pertes sur la récolte. L’irrigation et l’apparition ces dernières années de souches résistantes à certains fongicides (notamment au Fluazinam) sont autant de facteurs qui viennent complexifier la protection fongicide des parcelles. Depuis plusieurs années, la Chambre d’agriculture de la Somme propose un suivi des parcelles de pommes de terre basé sur un OAD développé par Arvalis appelé Mileos©. Cet outil d’aide à la décision permet de gérer la protection fongicide en fonction de la pression de la maladie et ainsi de ne déclencher un traitement que lorsque les seuils sont atteints. Le cas échéant, les indications données par Mileos© vous permettent également de choisir le fongicide le plus adapté à la contamination de votre parcelle.
La modélisation basée sur l’évolution du nombre de spores présentes dans l’environnement ainsi que la durée d’incubation, prennent également en compte la sensibilité de la variété.

4 à 8 fongicides économisés l’an passé sur pommes de terre
En 2020, la relative faible pluviométrie et hygrométrie a permis à Mileos© de déceler des périodes défavorables à la prolifération du champignon, et ainsi de réduire le nombre de passages de fongicides sans aucune prise de risque sur la culture.
Avec plus de 1 500 abonnées et 5 000 parcelles en France, le modèle épidémiologique de Mileos© a aujourd’hui fait ses preuves. Cependant, la fiabilité des informations données par Mileos© repose en grande partie sur la représentativité des données météos. Pour cela, l’hygrométrie, la température et la pluviométrie environnante de la parcelle (station météo positionnée à moins de 7 km de la parcelle) doivent être remontées plusieurs fois par jour. C’est pourquoi la chambre d’agriculture a fait le choix, il y a maintenant quatre ans de s’équiper d’une quarantaine de stations météo de la marque Sencrop pour renforcer le maillage du territoire de production de pomme de terre dans la Somme.
Lors d’une alerte traitement déclenché par l’outil, vous avez 24h pour intervenir avec un produit simple. Passé ce délai, il vous faudra utiliser un produit à action rétroactive (à base de Cymoxanil).
Pour avoir plus de souplesse d’organisation et pouvoir anticiper une intervention, Mileos© utilise des données prévisionnelles pour prévoir les éventuels déclenchements à deux jours. Ces données sont très appréciées notamment pour la gestion des weekends ou en cas d’absence sur l’exploitation.
Au cas par cas, le conseiller peut aussi vous aider à interpréter les données et vous aider dans votre organisation.
En résumé, la réussite d’une protection anti-mildiou optimisée tient en trois points : un OAD qui a fait ses preuves, des données météos fiables et un conseiller pour vous aider en cas de besoin.

TABLEAU

 

Témoignage : Guillaume Duval producteur de pommes de terre fécule et de consommation à Bouillancourt-en-Séry

«L’utilisation de Mileos© me permet de connaître en temps réel les éventuelles contaminations de mildiou en parcelle
et de programmer au mieux les interventions. Grâce à l’outil, j’arrive à mieux m’organiser en anticipant ou non mes passages. Ces dernières années, nous avons gagné quatre passages de fongicide sans prendre de risque sur la parcelle.»
POMMES DE TERRE

 

Avis d’expert : Sébastien Descamps

Mileos© est l’OAD de la pomme de terre. Le risque mildiou étant la principale menace de la culture et au vu des enjeux économiques, il ne faut pas hésiter ! Il est efficace et rentabilisé rapidement. Le matériel est performant et le SAV réactif.
Cependant Mileos© n’est qu’un outil d’aide, le suivi terrain de la culture reste une obligation. De plus, l’utilisation optimale des produits phytosanitaires est nécessaire pour réduire le coût des intrants et pour améliorer l’image du producteur de pommes de terre.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde