Aller au contenu principal

Redynamisation du marché des produits de la ferme à Dury

A la suite du renouvellement du bureau de l’association du marché des produits fermiers de l’IME, la nouvelle équipe veut mettre en place de nouveaux projets.

© AAP


C’est une institution parmi les marchés de l’agglomération amiénoise. Depuis dix-sept ans, tous les vendredis, de 8h30 à 13h, producteurs locaux et artisans vendent leurs produits dans la cour de l’IME, à Dury. «Si cela dure depuis autant de temps, c’est parce que les produits que l’on vend sont très bons et que nous offrons un vrai accueil aux clients», affirme Thérèse Nowak, maraîchère dans les hortillonnages, à l’origine de la création du marché avec quelques autres producteurs. Avec sa gouaille, son franc-parler et son humour, la maraîchère fait partie des piliers de ce marché pas comme les autres aux portes d’Amiens.
Au fil des années, le marché s’est étoffé tant en nombre de producteurs que de produits. Aujourd’hui, les vingt-deux producteurs et artisans en place offrent une large palette allant des légumes, aux fruits, aux volailles, à la viande de bœuf, au porc, aux produits laitiers, au pain et à la farine, aux œufs, aux plantes horticoles, aux asperges, aux escargots, aux huîtres, aux poissons, aux fromages, au miel et à la bière. Un brasseur et un artisan qui fait de la truite fumée sont les derniers arrivés.
Le point commun de tous ces produits ? Une production locale vendue directement sur le marché aux clients. Quant aux artisans, ils sont les bienvenus à condition de transformer par eux-mêmes les produits qu’ils vendent. Autre particularité : la vente de produits fabriqués par les enfants de l’IME, avec lequel les producteurs du marché ont un partenariat. Autant d’atouts qui font l’attrait et le succès de ce marché, mais «il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers», relève Maxime Letellier, ostréiculteur et nouveau président de l’association des producteurs locaux du marché.

Nouveaux projets
A la tête de l’association depuis janvier dernier, Maxime Letellier, avec son nouveau bureau, a proposé, dans un premier temps, de retravailler sur les statuts et le fonctionnement du marché. «Une refonte des règlements de l’association a été réalisée, notamment concernant l’admission de nouveaux producteurs ou artisans», précise-t-il. Si le critère principal d’admission n’a pas changé, soit être impérativement producteur fermier ou artisan transformant directement les produits, la décision est désormais prise à la majorité des votes du bureau. Parmi les autres décisions administratives, une clarification a été également réalisée au sujet des emplacements de chacun. La logique qui a prédominé est celle du bon sens, soit accorder un emplacement en fonction de l’espace nécessaire à chaque producteur ou artisan.
Au-delà de la restructuration interne du fonctionnement de l’association, la redynamisation du marché passe aussi par la mise en place de projets communs pour rassembler les producteurs et les artisans. «Le marché ne s’est pas créé à partir d’une démarche individuelle, mais d’une démarche collective. Il ne faut pas l’oublier, ce qui est facile à faire quand vous avez le nez dans le guidon avec vos propres affaires. Or, force est de constater que l’on manquait de communication. Aussi pour ressouder les producteurs et les artisans entre eux, nous avons décidé de favoriser la communication», explique Maxime Letellier. Une communication en direct, qui passe par le renforcement des échanges entre eux, mais aussi par la création d’une page Facebook et la redynamisation du site internet, qui vivotait jusqu’ici. Sur Facebook et le site sont désormais annoncés tous les événements organisés par les producteurs et les artisans sur le marché de Dury, mais aussi l’arrivée des nouveaux produits de saison. Prochain temps fort du marché : une fête disco le 2 juin pour fêter les dix-sept ans du marché (cf. encadré).
«Il faut de nouveaux projets pour proposer une offre plus large aux clients et recréer des liens autant entre les producteurs qu’entre les clients», commente Paul Lescot, producteur de farines et fabricants de biscuits, qui a rejoint ce marché il y a un an. Mais quels que soient les projets, la règle d’or du marché reste la même : des produits fermiers de qualité. Parce que, comme le rappelle Thérèse Nowak, «c’est le produit avant tout qui fait venir le client».

Dix-sept ans, ça se fête

Le 2 juin prochain, le marché des producteurs fermiers et artisans de Dury va revêtir de nouvelles couleurs. Pour ses dix-sept ans d’existence, les producteurs et artisans ont imaginé une fête Disco pour l’occasion, avec des animations, un partenariat avec France Bleu Picardie et des paniers garnis à remporter pour l’occasion. Perruques, lunettes, pantalons à pattes d’éléphant, boules disco… Rien ne manquera pour vous plonger dans l’ambiance des années Disco et découvrir vos producteurs et artisans sous un autre jour…


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde