Aller au contenu principal

Politique
Réélu député du Loir-et-Cher, Marc Fesneau peut rester ministre de l'Agriculture

La règle imposée par le Chef de l'Etat selon laquelle tout membre du gouvernement participant aux élections législatives aurait l'obligation de démissionner en cas de défaite ce dimanche 19 juin ne s'appliquera pas au ministre de l'Agriculture.

Marc Fesneau
Sa victoire au deuxième tour de l'élection législative dans son département du Loir-et-Cher conforte Marc Fesneau dans sa fonction de ministre de l'Agriculture.
© Ministère de l'Agriculture

Nommé ministre de l'Agriculture du gouvernement d'Elisabeth Borne en mars dernier à l'occasion de la formation d'un nouveau gouvernement suite à la réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, Marc Fesneau peut espérer rester en fonction rue de Varennes.

Cela peut sembler paradoxal, mais sa victoire au second tour de l'élection législative dans la première circonscription du Loir-et-Cher avec 56,47% face au candidat de la Nupes, Reda Belkadi (43,53%), le conforte en effet dans sa fonction de ministre.

Comme en 2017, le président de la République avait annoncé durant la campagne pour les élections législatives qu’en cas de défaite, les candidats occupant une fonction de ministre échouant à la députation seraient contraints de démissionner du gouvernement. Cette règle a été rappelée par le ministre des comptes publics, Gabriel Attal, le dimanche 19 juin sur le plateau de TF1.

Dimanche 12 juin, lors du premier tour des législatives, M. Fesneau était arrivé en tête avec 31,97% des suffrages exprimés devant Reda Belkadi (24,31%) et le candidat du Rassemblement national, Michel Chassier (22,34%).

La situation pourrait en revanche être plus incertaine pour la ministre de la Transition écologique, Amélie de Montchalin. Elle a en effet été battue dans la sixième circonscription de l'Essone en réalisant un score de 46,3% contre le candidat de la Nupes, Jérôme Guedj.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde