Aller au contenu principal

Élevage laitier
Réfléchir à la stratégie de son entreprise d'élevage

Bâtir et suivre une stratégie pour son élevage est essentiel pour prendre des décisions éclairées et saisir les opportunités dans ce secteur en constante évolution.

Il est essentiel d'impliquer les parties prenantes clés de l'entreprise (associés,  salariés, etc.) tout au long de ce processus pour garantir l'adhésion et le soutien  à la stratégie de l'entreprise.
Il est essentiel d'impliquer les parties prenantes clés de l'entreprise (associés, salariés, etc.) tout au long de ce processus pour garantir l'adhésion et le soutien à la stratégie de l'entreprise.
© D. R.

Souvent décrié, parfois abandonné au profit des cultures, l'élevage de bovins reste néanmoins une activité économique importante pour notre agriculture régionale. Pour qu’il le reste durablement, il est essentiel pour les éleveurs, comme tout autre chef d’entreprise (agricole ou non), de mener une réflexion sur l’avenir et le projet de leurs exploitations afin de définir soigneusement leur propre stratégie et de maximiser les chances de réussite et la rentabilité.

 

Qu’est-ce qu’une «stratégie d’entreprise» ?

Une stratégie d’entreprise est un plan global défini par le dirigeant pour atteindre ses objectifs définis au préalable et gérer ses activités de manière efficace. Elle prend nécessairement en compte la nature des besoins et les envies de chacune des personnes impliquées. Une stratégie implique la prise de décisions concernant les productions de l’entreprise, sa rentabilité, ses investissements, ses partenariats, la gestion des risques et de la réglementation, la gestion de ses ressources humaines, sa communication interne et externe, etc. Par exemple, une exploitation agricole peut choisir de se spécialiser dans une production, de respecter un cahier des charges spécifique (agriculture biologique par exemple), ou encore de se diversifier (en développant de la vente directe ou en offrant des services).

En résumé, rédiger la stratégie de son entreprise consiste d’abord à définir où on veut aller puis associer les ressources et les actions nécessaires pour y parvenir. Ce travail nécessite de prendre en compte des opportunités et des contraintes du marché, ainsi que les ressources et les compétences de l'entreprise.

 

Pourquoi réfléchir à sa stratégie ?

Les éleveurs font face à de nombreux enjeux, allant de la fluctuation des prix au défi de la disponibilité de la main-d’œuvre aujourd’hui et demain, ainsi qu’à leur aspiration à concilier leur métier à leurs envies personnelles. Il faut aussi tenir compte des défis environnementaux, s’intégrer dans son territoire, se positionner sur le marché. D’une manière générale, les chefs d'entreprises doivent continuellement analyser et ajuster leur stratégie pour s'adapter aux changements du secteur d’activité ; les exploitations agricoles ne dérogent pas à cette nécessité.

Une bonne stratégie garantit une gestion efficace des ressources disponibles : les Hommes, le foncier, les bâtiments… Et, optimiser l'utilisation de ces ressources tout en assurant les objectifs de production, c’est améliorer la rentabilité de l'entreprise.

 

Comment procéder ?

La construction de la stratégie d'une entreprise est un processus méthodique. Voici les étapes clés à respecter :

1. Analysez la situation actuelle de votre entreprise en identifiant ses forces, ses faiblesses, les opportunités et les menaces. L’utilisation d’outils tels que l'analyse «Swot» permet d’organiser les éléments de cette étape.

2. Fixez des objectifs clairs : déterminez ensuite les objectifs à atteindre à court, moyen et long termes. Ils doivent être Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis (objectifs Smart).

3. Étudiez l’environnement : à cette étape, vous décrivez comment, selon vous, va évoluer le secteur d’activité de l’exploitation. Pour vous aider, analysez les tendances, la concurrence éventuelle, les segments de marché, les besoins des consommateurs et les opportunités qui s’offrent à vous.

4. Travaillez votre positionnement stratégique : déterminez comment vous voulez vous positionner sur le marché : quelles sont vos envies, comment vous voyez l’avenir ? Identifiez vos avantages concurrentiels et votre positionnement par rapport à l’environnement.

5. Choisissez votre stratégie :
sur la base de l'analyse de la situation, des objectifs et du positionnement, choisissez la stratégie qui convient le mieux à votre entreprise. Les options incluent la stratégie de diversification, la stratégie de réduction des coûts, la stratégie de croissance, la stratégie d’automatisation, la stratégie de délégation, etc.

6. Planifiez et entrez en action :
une fois la stratégie choisie, mettez en place un plan d'action détaillé pour la mettre en œuvre. Identifiez les ressources nécessaires, les activités spécifiques à prévoir, les responsabilités, les délais et les indicateurs de performance clés.

7. Pensez aussi au suivi : surveillez en permanence les résultats de votre stratégie et ajustez-la si nécessaire. Restez à l'écoute du marché, des fournisseurs, des clients et de votre environnement pour vous adapter aux changements et aux opportunités.

Il est essentiel d'impliquer les parties prenantes clés de l'entreprise (associés, salariés, etc.) tout au long de ce processus pour garantir l'adhésion et le soutien à la stratégie de l'entreprise.

 

Vers qui se tourner ?

Le chef d’entreprise peut établir lui-même la stratégie de son entreprise. Cependant, il est recommandé de s'adresser à des professionnels spécialisés dans le domaine du conseil en stratégie d'entreprise, ne serait-ce que pour apporter un œil objectif et le recul émotionnel nécessaire entre différents associés, par exemple.

Réfléchir à la stratégie de son élevage est essentiel pour prendre des décisions éclairées et saisir les opportunités dans ce secteur en constante évolution. Une planification stratégique solide est la clé pour garantir la motivation de l’éleveur et maximiser la rentabilité, les deux piliers indispensables pour que prospèrent durablement les entreprises d'élevage.

 

Le témoignage de Cyprien Banse, éleveur dans l’Avesnois

«Un œil extérieur permet de relativiser les choses»
Pourquoi avez-vous entrepris une réflexion sur la stratégie de votre entreprise ?
Je me suis installé récemment et, avec ma femme, nous avions besoin de réfléchir à ce que nous voulions construire sur l’exploitation. J’ai fait appel à Avenir conseil élevage et c’est Nicolas Maréchal qui est intervenu pour nous aider à réfléchir à notre projet. Ma femme désirait passer plus de temps avec nos enfants, il manquait de la main-d’œuvre sur la ferme et nous nous posions la question de son installation tout en satisfaisant les deux parties.

Quelles attentes aviez-vous au départ ? Qu'est-ce que cela vous a apporté ?
J’avais des idées, mais c’était flou. Il fallait un regard extérieur et quelqu’un qui permette à chacun de s’exprimer pour bâtir un projet commun qui satisferait tout le monde. La démarche a commencé par l’écoute de chacun, y compris notre salarié, afin de connaitre nos satisfactions, nos déceptions et nos envies. Puis, nous avons réalisé un bilan de l’exploitation et nous avons projeté nos actions correctives. Mettre des chiffres, écrire sur des post-it, échanger… tout cela nous a permis de «dessiner» le projet et surtout de réfléchir autrement. Entendre ce que l’autre a à dire et la façon dont il voit les choses ont permis de consolider notre vision de l’avenir.

Comment vous sentez-vous aujourd’hui dans votre travail ?
Nous sommes en pleine mise en œuvre du projet. C’est long, tout ne se fera pas en un jour, ni même en une année. Mais nous savons où nous allons, même s’il faut rester vigilant à notre environnement qui bouge vite. Nous pouvons mieux communiquer avec les intervenants de l’élevage sur ce que nous attendons, nos besoins. Nous sommes plus sereins car nous avons plus d’éléments pour nous adapter.

Quel message donneriez-vous à un éleveur qui s’interroge sur la conduite stratégique de son exploitation ?
Se faire accompagner, c’est mieux. Quand vous devez recueillir l’avis de chacun, un œil extérieur permet de relativiser les choses et de mieux les accepter, de réfléchir différemment en prenant un autre angle de vue. Cependant, c’est long. Le travail ne se fait pas en deux ou trois mois. Il faut prendre le temps de la réflexion et le temps de l’action avant d’avoir des résultats.

* Cyprien Banse est éleveur dans l’Avesnois. Il est installé avec un salarié sur une ferme de 120 hectares. Son troupeau compte 150 vaches laitières pour une production de 125 000 litres de lait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde