Aller au contenu principal

Regrouper les vêlages : quand et comment ?

La moitié des élevages ont des vêlages étalés sur au moins huit mois.

© AAP

C’est le thème du regroupement des vêlages qui a été abordé lors de la journée «Viande bovine» du 13 décembre organisée par les chambres d ‘agriculture Picardie - Nord Pas de Calais. Une centaine de personnes ont assisté à la projection de témoignages d’éleveurs au cinéma de Crécy-en-Ponthieu, puis à la visite de l’élevage d’Olivier et Virginie Jansseune.
L’exploitation du tableau de bord viande bovine régional met en évidence que 50% des élevages ont des vêlages étalés sur au moins huit mois. Cette situation est très préjudiciable à l’organisation du travail et a des répercussions négatives sur la fécondité et la mortalité des troupeaux.

Grouper les vêlages en sept points
Il est illusoire de grouper rapidement le vêlage des vaches sans dégrader leur intervalle vêlage-vêlage, car avancer les vêlages est impossible. C’est pourquoi le groupement des vêlages commence par la maîtrise de la reproduction des génisses.
1. Je fixe la date de début des vêlages.
2. Je détermine la date de mise en reproduction.
3. Trois semaines avant la date de mise en reproduction je note les chaleurs pour faciliter la mise en reproduction le moment venu dans le cas de l’utilisation de l’insémination animale.
4. Je limite la période de reproduction des génisses à deux mois soit trois chances pour les avoir gestantes (après leur vêlage, les génisses ont des difficultés à revenir en chaleur et ont tendance à se décaler sur la fin de la période des vêlages).
5. Je mets un maximum de génisses en reproduction pour pouvoir réformer un maximum de vaches qui sont décalées par rapport à la période objectif.
6. Pour avancer le vêlage des vaches en fin de période je n’hésite pas à les mettre en reproduction dès 45 jours après leur vêlage, à condition qu’elles n’aient pas eu de problème de vêlage et qu’elles soient en bon état.
7. Je mets en reproduction 15% de femelles en plus par rapport aux besoins pour être certain d’avoir le nombre de vêlages voulu sur la période objectif. Suite au constat de gestation, le surplus éventuel de femelles pleines sera réformé en commençant par les moins avancées.

Grouper les vêlages oui, mais sur quelle période ?
La réponse ne peut être prise qu’en fonction du système fourrager, des bâtiments, du système de reproduction voulu, de la charge de travail, de la période de commercialisation… Il faut rechercher une cohérence en lien avec la globalité de l’exploitation, c’est indispensable à une bonne conduite d’élevage.
1. Vêlages d’été : aout, septembre, octobre.
2. Vêlages d’hiver : novembre, décembre, janvier.
3. Vêlages de printemps : mars, avril, mai.
4. La double période de vêlages : mars, avril et septembre, octobre.
Reprendre les avantages et inconvénients de chacun des systèmes serait trop long, mais une plaquette spécifique est téléchargeable sur www.chambres-agriculture-picardie.fr. Il n’existe pas de bon ou mauvais système, il faut en avoir un et s’y tenir.

4 films pour 4 témoignages d’éleveurs et 4 périodes différentes de vêlages
Ces films seront visibles sur www.chambres-agriculture-picardie

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde