Aller au contenu principal

Rémunérer et valoriser les services environnementaux

Le 25 avril, la FNSEA et Imagin’Rural ont officiellement lancé la marque Epiterre.

© D. R.

«Les agriculteurs sont acteurs de la biodiversité. Nous devons parler plus de ce que nous faisons de bien», a constaté Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, le 25 avril, à l’occasion du lancement officiel de la marque Epiterre. Lancée en partenariat entre la FNSEA et Imagin’Rural, cette solution clé en main, pour répondre aux enjeux environnementaux, propose aux entreprises et aux collectivités, par le biais de prestations pour services environnementaux, de construire des partenariats locaux avec les agriculteurs, pour développer et protéger la biodiversité contre rémunération.
Elle doit ainsi permettre de favoriser, mais aussi de valoriser les actions menées par le monde rural en faveur de la biodiversité. «Avec Epiterre, nous parlons en bien de ce que font les agriculteurs», se félicite Marc Didier, trésorier d’Imagin’Rural. Henri Biès-Péré, vice-président de la FNSEA, précise qu’Epiterre s’appuie à la fois sur un réseau de plus de deux cent mille agriculteurs dans quatre-vingt-dix-huit départements, sur les compétences juridiques de la FNSEA et celles écologiques et agronomiques d’Imagin’Rural.

Projets territoriaux
Ainsi, les clients, privés ou publics, ainsi que les agriculteurs, qui souhaitent développer un projet environnemental sur le territoire, peuvent contacter le guichet unique d’Epiterre. Après un diagnostic et une écoute des attentes et des besoins, l’équipe co-construit, avec les acteurs de terrain, un projet clé en main, avec un cahier des charges qui prévoit la nature des actions, les obligations, la rémunération et les critères d’évaluation. Les projets doivent ainsi se construire à l’échelle locale pour s’ancrer dans les territoires. «Il y a cent modèles agricoles, et donc mille manières de protéger la biodiversité», souligne Christiane Lambert.
Pour André Bonneau, président d’Imagin’Rural, il s’agit ainsi de remettre l’humain au centre du dispositif. «Nos réseaux et notre savoir-faire nous permettent d’être à l’écoute des paysans, et de remettre ainsi les agriculteurs au cœur de la biodiversité», explique-t-il. Il ajoute que pour valoriser et développer ces services, il ne faut pas opposer économie et biodiversité. «Nous pouvons protéger l’environnement, tout en gagnant notre vie», conclut-il.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Cerf gare de Chantilly
Hommage à un cerf traqué à la chasse : quand les écolos déraillent...
Le mouvement politique Europe Ecologie Les Verts (EELV) des Hauts-de-France organise demain, jeudi 21 dans l'Oise, une cérémonie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde