Aller au contenu principal

Réouverture du commerce horticole en vente directe ?

95 sénateurs, sur les 326 que compte la chambre haute, se sont joints au courrier envoyé le 28 avril par Joël Labbé (Morbihan) au Premier ministre pour lui demander d’autoriser à nouveau la vente directe dans les pépinières «dans les délais les plus brefs», avant la fin du confinement. «Malgré les efforts de certaines préfectures qui ont pris des mesures pour encadrer les possibilités offertes aux producteurs détaillants pour vendre, la situation reste très hétérogène sur les territoires», déplorent les sénateurs, reprenant les griefs de la FNPHP (horticulteurs et pépiniériste, FNSEA), exposés le 15 avril. Début avril, la secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher avait déclaré devant le Sénat que les plants potagers étaient considérés comme des produits de première nécessité, mais aucun texte réglementaire n'autorise les horticulteurs à accueillir des clients sur leurs exploitations. «Pourquoi serait-il est moins risqué de se rendre dans une jardinerie que sur l’exploitation d’un producteur, dans la mesure où celui-ci respecte un protocole de vigilance sanitaire ?» s’interrogent les sénateurs, évoquant l’autorisation accordée aux maraîchers, aux arboriculteurs ou aux éleveurs, pour commercialiser en vente directe leurs produits au titre de «biens de première nécessité».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

panneaux renversés
La Somme gagnée par une mystérieuse vague de panneaux inversés

Comme on le voit ailleurs en France depuis quelques jours, la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de la Somme se mobilisent…

Publié le mardi 31 octobre 2023, l’arrêté ministériel établissant les ratios régionaux de prairies permanentes pour cette année, fait état d’un taux de dégradation des surfaces en prairies permanentes en 2023 de 1,83 % par rapport au ratio de référence pour la région des Hauts-de-France.
Prairies et retournement : les Hauts-de-France sortent du régime d’autorisation

Au regard des surfaces Pac déclarées en 2023, la région des Hauts-de-France sort du régime d’autorisation individuelle de…

Des feuilles nécrosées par la cercosporiose face à la concurrence de repousses  du bouquet foliaire pénalisent la richesse des betteraves.
Pluies et cercosporiose pénalisent la richesse betteravière

L’abondance de précipitations et la résurgence de la cercosporiose dans les parcelles qui n’ont pas encore été récoltées…

Toutes sortes d’animaux, comme des chèvres toy, composent la ferme  pédagogique d’Amandine.
Amandine Delaplace, candidate à l’élection Miss France agricole

Depuis deux ans, Amandine Delaplace est à la tête d’un élevage de chevaux et d’une ferme pédagogique, constituée d’animaux…

L’accès au pâturage est possible dès le 15 février et jusqu’en début d’hiver grâce à plus de 2 km de chemins aménagés.
Une conduite du troupeau inédite dans la Somme

Depuis 2017, Benjamin et Raphaël Delva ont converti l’élevage laitier familial d’Éplessier en bio. Année après année, ils…

En plaçant les panneaux à l'envers, les agriculteurs alertent l'opinion publique : «on marche sur la tête».
Trop de normes mettent la tête des agriculteurs à l'envers

Comme on le voit ailleurs en France depuis quelques jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Somme se sont mobilisé en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde