Aller au contenu principal

Réussir le désherbage des betteraves avec la technique du tout en post

Les premières levées devraient être visibles cette semaine.

Au 16 avril il restait quelques parcelles à semer, la date moyenne des semis devrait s’établir au 3 avril. Avec la remontée des températures, les premières levées de betteraves devraient être visibles cette semaine. Pour tous les semis déjà réalisés, il est maintenant trop tard pour intervenir avec un herbicide de post-semis pré levée, la germination ou la levée des betteraves étant en cours. Il convient maintenant d’attendre les premières levées d’adventices pour intervenir uniquement en post-émergence. Le bon positionnement du T1 conditionne pour beaucoup la réussite du désherbage.

La technique du tout en post
- Réaliser un premier traitement dès la levée des adventices (stade point vert-cotylédons des adventices) même si les betteraves ne sont pas toutes présentes. Cela vaut également pour les parcelles ayant reçu un traitement de pré-émergence.
- Réaliser un deuxième traitement dès l’observation de nouvelles levées d’adventices (environ de 6 à 8 jours après le premier).
- Réaliser un troisième traitement dès l’observation de nouvelles levées d’adventices.
- Traiter tôt le matin en absence de vent avec une forte hygrométrie (plus de 60 %).
- Poursuivre les traitements jusqu’à 70 % de couverture du sol par le feuillage des betteraves.

Rappel des doses en fonction du stade des adventices : (l’ensemble des produits sont indiqués en l/ha ou kg/ha)
• Point vert à cotylédons : B 0,6 (0.8 sur chénopode/atriplex) + T500 0,15 + racinaire(s) + huile 0,5 ou (Booster 0,6 ou Novation 0,8) + racinaire(s) + huile 0,5.
• Cotylédons à 2 feuilles : B 0,8 à 1 l + T500 0,15 + racinaire(s) + huile 0,5 ou (Booster 0,8 ou Novation 1,0) + racinaire(s) + huile 0,5.

Choix du racinaire(s)
• Matricaire, colza, renouée des oiseaux/persicaire, amarante, morelle, mouron, fumeterre : Goltix70 0,3 + Venzar 0,1.
• Mercuriale, renouée liseron, sanve, ravenelle : Zepplin 0,6 + Venzar 0,1.
• Aethuse, ammi majus, gaillet, véronique : Zepplin 0,8 + Venzar 0,1.
• Renouée liseron, mercuriale, atriplex : Menhir FL 0,6 + Venzar 0,1.
• Cas spécifique des chénopodes : privilégier les produits à base de «métamitrone» comme le Goltix ultradispersible à 70 % à la dose 0,5 kg/ha soit 350 g de matière active par passage sans Venzar.

Centium 36 CS : pas d’utilisation avant le stade 2 feuilles vraies de la betterave à la dose de 0.05 l/ha sur adventices jeunes.
- Spectre du produit : Mercuriale, renouée liseron, gaillet, morelle, chénopode, éthuse.
- En présence de mercuriale, renouée liseron, gaillet, morelles : Bétanal 0,6 + T500 0,15 (ou BBooster 0,6) + Centium 0,05 + huile 0,5 l/ha.
- En présence de chénopode, ajouter du Goltix à 0,3 kg/ha au mélange sans venzar.
- En présence d’éthuse : Bétanal 0,6 +T 500 0,15 (ou BBooster 0,6) + Centium 0,05 + Safari 0,02 + Goltix 0,3+ huile 0,5l/ha.
Des blanchiments plus ou moins importants peuvent être observés avec l’utilisation de Centium. Ils sont sans conséquence sur le potentiel de la culture si le produit a été correctement utilisé.

Safari - ajouter au mélange :
- Safari 15 g + Mercuriale.
- Safari 20 g + Aethuse/ammi ma­jus, matricaire, renouée des oiseaux, ravenelle.

Eviter le Safari au 1er traitement dans les sols blancs crayeux, car il peut y avoir un risque de blocage des betteraves.

Isard : pas d’utilisation avant le stade 4 feuilles vraies des betteraves, efficace sur mercuriale, morelle et chénopode à la dose 0,3 l/ha.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde