Aller au contenu principal

Réussir le désherbage sur pois de printemps

Le désherbage du pois se raisonne à la parcelle, en fonction des espèces et des densités d'adventices présentes. Terres Inovia présente les différentes stratégies possibles en fonction des problématiques rencontrées.

© AAP




La prélevée offre un large spectre de produits homologués, permettant une gestion de différents types d'adventices. Une intervention en prélevée est incontournable en cas de fortes infestations pressenties, d'adventices concurrentielles, gênantes à la récolte (gaillet, renouée, matricaire, éthuse) ou difficiles à maîtriser en post-levée (éthuse, arroche, renouée des oiseaux).
La post-levée seule peut suffire en cas de parcelle propre ou de flore bien connue et facile à maîtriser. Cette stratégie a l'avantage d'être économique. Veiller à intervenir dans ce cas sur des adventices jeunes (stade cotylédons à 2-3 feuilles), dans des conditions poussantes et en dehors de fortes amplitudes thermiques.
Un programme complet permet de maîtriser les levées échelonnées d'adventices, ainsi que certaines adventices difficiles tout en maîtrisant le coût de son désherbage. Appliquer le produit de prélevée à une dose inférieure à la dose homologuée (3/4 de celle-ci), puis appliquer le produit de post-levée sur des adventices jeunes à dose raisonnée également. Choisir votre produit de prélevée en fonction de la flore la plus difficile à maîtriser.

Respecter les bonnes pratiques
Moduler les doses en sol sableux ou limoneux sableux. Le Racer ME et Nirvana S sont déconseillés dans les sols filtrants. Éviter de rouler après l'application de l'herbicide. Respecter les conseils d'utilisation de BASF et Phyteurop pour la bentazone (Corum, Basagran SG/Adagio SG) afin de préserver les ressources en eau.

Cas particuliers d'adventices difficiles
Pour certaines adventices, l'utilisation de stratégies, produits et doses précis sont les meilleurs moyens de les maîtriser dans la culture du pois.

Gérer les graminées
Certaines graminées tels que le vulpin ou le paturin se contrôlent bien avec les produits de prélevée tel que le Challenge 600, le Nirvana S ou Toutatis DamTech. Autrement, les anti-graminées à action foliaire sont efficaces en l'absence de résistance.
Dans le cas de résistances, privilégier une application en pré-semis de Bonalan à 6 l/ha ou d'Avadex à 3 l/ha incorporé au sol via un travail dans la foulée.
Le désherbage mécanique, une technique complémentaire à tester ! Le désherbage mécanique du pois peut venir compléter une stratégie de désherbage chimique, permettant, en cas de réussite, de réduire l'utilisation des produits.
La stratégie consiste en 2-3 passages de herse étrille ou houe rotative avant la levée, durant la levée et en post-levée tant que le pois n'a pas de vrilles trop développées.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde