Aller au contenu principal

Roisel : quel est le rôle de la Safer ?

Echo de l'assemblée générale cantonale de la Fdsea.

Une vingtaine de personnes était présente à l’assemblée cantonale de Roisel.
Une vingtaine de personnes était présente à l’assemblée cantonale de Roisel.
© AAP


Les agriculteurs s’interrogent souvent sur le rôle et les missions de la Safer (société d’aménagement foncier et d’établissement rural). C’est pourquoi, Pascal Patin, président cantonal de Roisel, a choisi ce thème pour son assemblée générale qui s’est tenue le 15 janvier, avec la participation de Xavier Flinois, vice-président de la Fdsea.«La Safer est une société anonyme sans but lucratif contrôlée par les ministères de l’Agriculture et des Finances», a d’emblée rappelé Olivier de France, conseiller foncier à la Safer. Elle a trois missions : développer l’agriculture, protéger l’environnement et les paysages et participer au développement rural.
La Safer intervient dans la vente de foncier. «L’acquisition (essentiellement à l’amiable) a pour objectif l’installation, la réinstallation, le maintien des agriculteurs, l’agrandissement des exploitations ou encore l’aménagement parcellaire», a expliqué le conseiller foncier. La Safer lance un appel à candidature via la presse. Le comité technique Safer, composé de l’ensemble des organismes agricoles, se réunit ensuite pour donner son avis sur les candidats, puis le bien est rétrocédé à l’attributaire.
La Safer intervient également dans la transmission des exploitations.«Un exploitant peut y faire appel par exemple s'il a des difficultés à se décider, si la cession est complexe. Ou encore tout simplement pour être accompagné, transmettre son outil de travail ou éviter le démembrement de l’exploitation», a indiqué Olivier de France. La Safer accompagne donc les cédants dans toutes les étapes.
«L’intérêt pour le cédant de travailler avec nous, est de garder l’unité de son exploitation. Il n’a qu’un seul interlocuteur, il peut trouver un repreneur solvable et prioritaire selon la politique des structures. Et nous sommes bien sûr tenu de garder le secret professionnel», a-t-il expliqué. La Safer réalise donc un travail en toute discrétion. Le repreneur pourra bénéficier comme le cédant de l’appui technique et des conseils de la Safer. C’est l’occasion également pour lui de trouver une exploitation viable. «Travailler avec la Safer est donc une opération sécurisante pour chacun», a conclu Olivier de France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
L’aménagement de bâtiments d’élevage peut faire l’objet d’un accompagnement financier.
Un projet d’investissement sur votre exploitation ? Le point sur les aides
L’appel à projets du Plan de compétitivité et d’adaptation des Exploitations agricoles (PCAE) est ouvert depuis le 15 février.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde