Aller au contenu principal

Rue : des inquiétudes environnementales

Echo de l'assemblée générale cantonale de la Fdsea.

Une vingtaine d'agriculteurs ont participé à l'assemblée de Rue.
Une vingtaine d'agriculteurs ont participé à l'assemblée de Rue.
© AAP


L’environnement a été au cœur des discussions de l'assemblée cantonale de Rue. Elle s'est déroulée le 28 janvier sous la présidence de Francis Dailly et avec la participation de Françoise Crété, secrétaire générale de la Fdsea. Odile Dalle, juriste à la Fdsea, est intervenue sur le schéma régional de cohérence écologique (Srce), sujet qui a amené beaucoup d’interrogations de la part des participants. D’après les dernières données, le secteur serait en effet fortement touché par le zonage.
Ont bien sûr été évoqués les aléas climatiques dans le canton. Françis Dailly a rappelé l’année difficile, une fois de plus, qui vient de s’achever. Aussi difficile que 2012, avec des parcelles «pleines d’eau» et des semis compliqués voire impossibles. C’est d’ailleurs pour ces raisons que la Fdsea demande un soutien spécifique pour les Bas champs : tenir compte des contraintes naturelles et environnementales du secteur en le rendant éligible à l’indemnité compensatrice de handicaps naturels (Ichn). Ce zonage éventuel inquiète toutefois les agriculteurs. Ils ont peur de supporter davantage de contraintes. Mais, comme l’a précisé Françoise Crété, «ce n’est pas une contrainte supplémentaire si cela se met en place, mais bien une aide supplémentaire pour aider l'agriculture des Bas champs qui rencontre régulièrement des difficultés».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde