Aller au contenu principal

Rungis revoit son organisation pour limiter le risque sanitaire

Malgré les fortes pertes sur la restauration, Rungis continue de fonctionner mais a dû s'adapter en un temps record au défi sanitaire du coronavirus, explique à l'AFP son président Stéphane Layani, le 21 mars. «Nous avons augmenté les effectifs de nettoyage en matinée, l'utilisation des canons à mousse et du rinçage haute-pression, et interdit les visites de toute personne extérieure au marché», détaille M. Layani. Ce qui explique qu'aucune caméra n'ait filmé le marché depuis que le coronavirus s'est propagé. A partir du 23 mars, un sas sanitaire à l'entrée de chaque pavillon obligera chaque entrant à se laver les mains. Des contraventions pouvant aller jusqu'à 450 € tomberont sur les récalcitrants. Autre changement, qui suspend au moins temporairement une vieille tradition du marché de gros: l'aire de vente devant les magasins va être fermée, empêchant toute conclusion de contrat glissée «dans l'oreille» du client. «Les commandes se feront à l'entrée, les livraisons à quai, nous avons créé des césures pour éviter les contacts et la transmission du virus», souligne le président de Rungis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde