Aller au contenu principal

Emploi
Saisonniers : les exonérations de charges patronales mises à mal

Le projet de loi de Finances limite l’allègement aux bas salaires et exclut les cotisations d’accident du travail.

Le projet de loi de finances pour 2013 prévoit de réduire notablement la partie de l’exonération de charges patronales prévues pour les salariés saisonniers. Le dispositif avait été renforcé en 2010 afin de favoriser l’emploi à la suite des demandes de la Fnsea. Si le projet de loi est adopté par le Parlement l’exonération de la cotisation d’accident du travail sera supprimée, ce qui va se concrétiser par une hausse de 3 à 5 points de cotisations pour les employeurs, quel que soit le niveau de rémunération. En outre, le texte ramène de 3 à 1,5 Smic le seuil au-delà duquel le salaire n’ouvre plus droit à l’exonération. En conséquence, l’exonération devient dégressive à partir de 1,25 Smic au lieu de 2,5 Smic. Un salarié dont la rémunération est supérieure à 1,25 Smic n’ouvrira donc plus droit à la totalité de l’exonération et celui dont la rémunération dépasse 1,5 Smic n’ouvrira droit à aucune exonération.

0,22 € par heure travaillée en plus pour un Smic
Claude Cochonneau, président de la commission emploi de la Fnsea, a vivement réagi à ce projet. «Cette mesure montre que le gouvernement se moque des enjeux de compétitivité. Où sont les beaux discours du président de la République ou des membres du gouvernement qui appellent, chaque jour, de leurs vœux la relance de l’emploi et l’activité de production en France ? Au moment d’agir, ils préfèrent prendre des mesures qui pénalisent encore un peu plus la compétitivité de secteurs, comme les fruits et légumes, qui figurent parmi les plus exposés à la concurrence étrangère… Cette disposition à peine évoquée dans la présentation du budget, va coûter 91 millions d’euros aux employeurs dès 2013 et 135 millions d’euros en 2014 !». Claude Cochonneau appelle tous les employeurs et tous les agriculteurs à saisir leurs parlementaires pour leur demander de retirer cette disposition du projet de loi de Finances pour 2013.
Vive réaction également des producteurs de fruits et de légumes. Légumes de France et la Fnpf relèvent que «la charge supplémentaire pour un Smic sera de 0,22 € par heure travaillée». Et ils dénoncent en outre le fait que l’allègement des charges patronales sur les travailleurs permanents est définitivement enterré, son financement, (210 M€ dont 90 M€ agricoles) étant affecté au budget de l’Etat à des fins non agricoles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde