Aller au contenu principal

Sale temps pour le pois vert

Sécheresse et mauvaises conditions climatiques entrainent une des plus mauvaises récoltes de petits pois depuis 30 ans en France.

La récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise.
La récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise.
© Alix Penichou

« Alors que les consommateurs ont plébiscité les légumes en conserve et surgelés pendant le confinement, la récolte de petit pois, légume phare de la filière française, est une nouvelle fois très mauvaise », s'est inquiété le 6 août le Cenaldi, l'association nationale des organisations de producteurs de légumes pour l’industrie.

Selon l'organisation qui rassemble 4 000 producteurs et 65 000 à 70 000 ha de légumes de plein champ destinés à être livrés aux usines de transformation, le déficit en volume atteint les 30 000 tonnes, « soit l’équivalent de 2 boîtes 4/4 de petits pois par foyer français ». « Il faut remonter 30 ans en arrière pour retrouver un niveau de rendement moyen aussi bas », poursuit le Cénaldi.

Le début de campagne a été catastrophique. Au 1er tiers de la récolte, le rendement moyen était inférieur de 30% au prévisionnel et près de 1 000 ha (3% des surfaces emblavées) étaient déjà abandonnés pour aléas climatiques ou sanitaires. Même si les rendements se sont améliorés, le rendement moyen global reste inférieur de 10% au prévisionnel, qui lui, n’a cessé de diminuer depuis 2016, pour tenir compte de la succession des campagnes déficitaires.

Un légume tendre et fragile

Excès d’eau et sècheresse, vents desséchants et orages de grêle, écarts de températures..., rien n’a été épargné à la culture du petit pois, ce légume tendre et fragile, cultivé en saison et en plein champ, qui ne supporte pas ces conditions climatiques toujours plus imprévisibles et extrêmes. A ces aléas, constate le Cenaldi, « s’ajoute le manque de protection contre les agresseurs : maladies racinaires et pucerons transmettant les viroses se sont multipliés à loisir ». La situation est identique dans tous les bassins de production européens.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde