Aller au contenu principal

Se faire remplacer, c'est facile et pas cher

Echo de l'assemblée cantonale de Doullens.

L'assemblée cantonale de Doullens a réuni une vingtaine de participants.
L'assemblée cantonale de Doullens a réuni une vingtaine de participants.
© AAP

Une vingtaine d'agriculteurs du canton de Doullens a répondu présent lors de l'assemblée générale qui s'est tenue le 14 décembre à la mairie de Beauval, le lieu change tous les ans, sous la présidence de Bernard Thuillier avec la participation de Thibaut Hénocque, administrateur de la Fdsea.
Après une lecture commentée du bilan de l'année, Bernard Thuillier a laissé le soin à Thibaut Hénocque d'apporter son témoignage d'exploitant dont 20% des terres se situent dans les Bas-Champs. «Tout a été récolté mais aucun blé n'a été semé», a-t-il indiqué. Sur la conjoncture laitière, il s'interroge sur les arrêts d'activité même chez les jeunes. Sur les perspectives liées à la nouvelle PAC, il estime que les cours élevés des céréales rendent les négociations plus difficiles. «C'est embêtant de discuter un budget dans le contexte actuel», a-t-il lancé.

Consommation du foncier : pas simple
Enfin, remplaçant à deux reprises du titulaire du poste à la commission départementale de la consommation des espaces agricoles (Cdcea), Thibaut Hénocque peut aussi témoigner que les dossiers ne sont pas simples. «La position de la profession agricole n'est pas d'empêcher les projets d'activité mais de les rationaliser», a-t-il expliqué. Cela peut passer par un rapprochement géographique entre deux entreprises pour éviter un éloignement important et des espaces verts trop vastes. C'est aussi la mise en avant des « dents creuses» dans les villages avant de s'agrandir vers l'extérieur. «Il faut être présent», a-t-il conclu.
Comme leurs collègues des autres cantons concernés par la modification du périmètre de la zone vulnérable, les agriculteurs du canton de Doullens se félicitent de la prise de position du comité de bassin et sont dans l'attente de l'abandon du projet de la part du préfet de bassin.
Est intervenue ensuite Eugénie Vasseur, chargée d'animer le service de remplacement dans la Somme et de fédérer les services de remplacement en Picardie. La Somme dispose de quatre associations locales gérées par les agriculteurs qui regroupent 400 adhérents. Ils ont généré 4 600 journées de remplacement en un an soit deux fois plus qu'il y a cinq ans. Elles comptent 30 agents dont sept en CDI. Le budget est couvert par les prestations et par les subventions de la MSA, du Conseil général, de l'Etat, du ministère de l'Agriculture.
«Si je ne me fais pas remplacer un week-end par mois, j'arrête le lait !». Parole d'agricultrice rapportée par Eugénie Vasseur.
Si la maladie génère 37 % de l'activité des associations de remplacement avant les congés, 22 %, et la maternité, 16 %, il n'en demeure pas moins qu'il n'est pas nécessaire de s'absenter pour se faire remplacer. Avec la part de subventions qui couvre le budget, le service de remplacement n'est pas très onéreux. Les agents de remplacement sont appréciés pour leur sens de l'adaptation à la situation de chaque exploitant ou exploitante et de chaque exploitation. «Jusqu'à présent, peu de jeunes ont fait le pas du remplacement, profitant souvent de la disponibilité de leurs parents», a observé Eugénie Vasseur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde