Aller au contenu principal

Syndicalisme
FDSEA : pas de galette pour éviter la galère

Les rares assemblées générales de syndicats locaux de la FDSEA qui sont maintenues dans les prochaines semaines s’organisent dans un strict respect des gestes barrière contre la Covid-19.

La FDSEA mise sur une amélioration des conditions sanitaires dans  les prochaines semaines pour organiser les assemblées générales de ses SEA, avant une assemblée départementale, mi-juin.
La FDSEA mise sur une amélioration des conditions sanitaires dans les prochaines semaines pour organiser les assemblées générales de ses SEA, avant une assemblée départementale, mi-juin.
© Vincent Fermon

Alors qu’un certain nombre de réunions sont annulées ou reportées compte tenu d’une situation sanitaire qui ne s’améliore pas, la FDSEA de la Somme consacrait une réunion exceptionnelle de son conseil d’administration en ce début de semaine au sujet des assemblées générales des SEA. Principale question à l’ordre du jour : faut-il les maintenir ou pas ? Si la tenue de ces réunions reste à la discrétion des présidents locaux et de leurs bureaux, la consigne donnée depuis le siège de la FDSEA est plutôt de faire preuve de prudence et de responsabilité, comme l’a résumé son directeur, François Magnier : «Les réunions qui sont programmées, on peut les organiser à condition de les tenir avec des règles strictes : distanciation, gel hydroalcoolique, et pas de moment convivial après la réunion… ou alors dans un lieu à part où le pass sanitaire est vérifié». Dans les autres cas de figure, «il est préférable de reporter». «Tenir coûte que coûte les assemblées en ce moment, c’est contraire aux recommandations du gouvernement sur les regroupements de personnes… Nous n’avons pas envie que nos réunions soient source de cluster», poursuit François Magnier. 

 

Reporter plutôt que brader

Président de la FDSEA, Denis Bully insiste quant à lui sur le rôle de ces assemblées locales et le fait qu’elles doivent se tenir dans les meilleures conditions possibles : «Nous avons besoin d’avoir un maximum de participants à ces assemblées générales. Or, dans le contexte actuel, on comprend que certains adhérents soient réticents à participer.» Si on ajoute à cela des difficultés à trouver des lieux pour accueillir les assemblées, comme cela est relevé par Romain Courtin (territoire de Conty) ou Thibaut Henocque (Vimeu maritime), la tâche s’annonce encore plus compliquée. Début de semaine, ce dernier a par exemple appris que la salle où il envisageait de réunir les adhérents de son territoire a été réquisitionnée par une municipalité pour y installer une cantine scolaire. Respectivement présidents du SEA du territoire du Bocage et du territoire de Corbie, Christophe Devogelaere et Jean-François Colson se sont prononcés pour un report. Alors qu’il prévoyait de tenir l’assemblée générale du SEA du Ponthieu Marquenterre, vendredi 7 janvier, Emmanuel Trouart a déclaré «attendre le mois de mai». Idem en ce qui concerne le SEA du territoire d’Agri Amiens Métropole, présidé par Hélène Cotté, où la décision a été prise de «reporter».

 

Une AG départementale mi-juin 

Du côté des Jeunes agriculteurs (JA), Guillaume Clop indique qu’il restait à date (lundi 3 janvier) «encore trois réunions cantonales à organiser». La date de l’assemblée générale du syndicat reste fixée au 25 février.  Les thèmes d’actualité qui devaient être abordés lors des assemblées générales de SEA de la FDSEA – on pense par exemple aux ZNT ou la future Pac - pourraient quant à eux faire l’objet de réunions dématérialisées dans les prochains jours. L’assemblée générale de la FDSEA de la Somme devrait, quant à elle, se tenir «mi-juin», ce qui laisse le temps aux syndicats locaux de s’organiser et de tenir leurs réunions sans sortir des clous. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour être applicable dès le printemps 2022, l’arrêté cadre de gestion de l’eau devra faire l’objet d’une consultation publique dans les prochaines semaines.
Irrigation : la Dreal demande des restrictions drastiques dès 2022
La Dreal des Hauts-de-France veut utiliser une «harmonisation» pour faire passer des restrictions drastiques des volumes d’eau…
Payés pour réduire leurs volumes de lait bio
Face à la crise du lait bio, la coopérative Sodiaal a annoncé fin décembre à ses adhérents…
mobilisation
Menacée par des riverains récalcitrants, une ferme de l’Oise fait appel pour être respectée
Environ 200 agriculteurs se sont mobilisés le 30 décembre pour soutenir un de leurs collègues en conflit avec un collectif de…
Ynsect et Pompili
Ÿnsect au petit-déjeuner de ministres européens
La ministre française de la Transition écologique invite ses homologues européens à découvrir le chantier quasi-achevé de l’usine…
SIA
SIA 2022 : « Mon souhait est de le maintenir », déclare Julien Denormandie
Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, ne s’est pas franchement prononcé ce mardi 4 janvier sur la tenue de la 58
Un loup dans la Somme
Plusieurs brebis ont été attaquées dans la nuit du 20 au 21 janvier, à Lafresguimont-Saint-Martin, à l'ouest de la Somme. L'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde