Aller au contenu principal

Sélection de nouveautés vues au Salon Agritechnica

Amazone : le Centaya préfigure la nouvelle offre de semoirs pneumatiques
Destinée à terme à remplacer les AD-P Super, la gamme de semoirs pneumatiques Centaya Super débute par un modèle de 3 m de large. En matière synthétique pour gagner du poids et positionnée très en avant pour rapprocher le centre de gravité du tracteur, la trémie de semence est proposée en capacités de 1 600 ou 2 000 l. Chapeautée d’une bâche enroulante, elle dispose d’une large ouverture de 2,43 x 0,91 m, facilitant le remplissage par big-bags ou par godet, ainsi que d’un capteur de remplissage.
Electrique, la distribution est positionnée sous la trémie et reçoit différentes bobines doseuses selon la nature de la semence. Elle est régulée par un capteur (GPS, radar ou l’information de vitesse du tracteur).
Accessible derrière la trémie et placée juste au-dessus des éléments semeurs, la tête de distribution dispose de descentes les plus droites et les plus courtes possible. Elle permet de couper une demi-largeur, y compris de façon automatique par GPS, et de réaliser des segments de jalonnage autorisant la fermeture jusqu’à 2x6 clapets, le débit de dosage s’adaptant alors automatiquement.
Amazone a mis un point d’honneur à faciliter l’ergonomie pour l’étalonnage. Un auget de réception se place sous la distribution en le laissant glisser sur un rail, puis remonter à l’aide d’une cordelette. De même, l’ouverture du doseur, l’actionnement de ce dernier depuis un terminal TwinTerminal et la pesée (sceau et peson logés dans un coffre à gauche) s’effectuent également depuis le côté gauche du semoir.
Pour la mise en terre, Amazone offre le choix entre les monodisques RoTec Pro et les doubles disques TwinTec (jusqu’à 60 kg par élément), en interrangs de 12,5 ou 15 cm. Mécanique ou hydraulique, le réglage de la pression d’enterrage peut être adapté au cours du travail, notamment lorsque la nature du sol varie. Le Centaya propose, en parallèle, un relevage hydraulique de la rampe de semis, lorsque l’opérateur souhaite uniquement travailler le sol sans décrocher le semoir.
Trois terminaux Isobus, Amatron3, CCI 100 ou Amapad, sont proposés au choix pour piloter le semoir.
Combiné aux herses rotatives KE 01, KX et KG 01, le Centaya peut recevoir en option un semoir GreenDril 200E à entraînement électrique pour l’implantation de petites graines ou d’hélicide.
__________________________________________________________________________________________
JCB : une chargeuse télescopique bodybuildée
Reprenant le gabarit de la TM 320 S, la nouvelle chargeuse articulée télescopique TM 420 annonce des performances de levage accrues avec une capacité de 4,4 t et une hauteur de 5,40 m, soit 20 cm de plus que la TM 320 S. Motorisée par un bloc JCB Ecomax Tier 4f (SCR uniquement) de 145 ch, elle dispose de bagues en bronze graphité au niveau de l’articulation et de la flèche, rallongeant les intervalles de graissage à 500 h. Dotée de ponts plus robustes avec quatre roues motrices permanentes, elle peut recevoir des roues de 26 pouces et, en option, un éclairage led. Un système de régénération hydraulique permet d’accroître de 33 % la vitesse de descente de la flèche, selon le constructeur.
__________________________________________________________________________________________
Reiter : un andaineur à tapis traîné
Pouvant travailler seul ou en combinaison avec l’andaineur porté frontal Respiro R3, l’andaineur à tapis Respiro R9 Profi se compose de deux unités de 3,50 m chacune, montées sur châssis coulissant pour réaliser un andain latéral ou central. Montée sur deux larges roues pour un bon suivi du sol et un tassement maîtrisé, chaque unité est animée hydrauliquement, la prise de force entraînant deux pompes hydrauliques à cylindrée variable. Le Respiro R9 Profi intègre également un réservoir de 180 l d’huile dans le châssis et un système de refroidissement. Offrant une bonne garde au sol en bout de champ, les deux unités indépendantes se replient à la verticale au transport.
Largeur de travail : 7 à 9,10 m
__________________________________________________________________________________________
Fendt : des chenillards aux couleurs Fendt
Suite à la disparition de la marque Challenger en Europe, Fendt reprend le flambeau et en profite pour dévoiler ses gammes de chenillards 900 Vario MT et 1100 MT. Largement revisitée, la première, composée de trois modèles de 380 à 405 ch se démarque par sa motorisation Agco Power 7 cylindres de 9,8 l et par sa transmission à variation continue. Issue des tracteurs à roues série 1000 Vario de la marque, cette dernière reprend les mêmes composants et cinématique. Le concept de bas régime intégré Fendt iD est repris avec un régime maxi de 1 700 tr/min et un couple maxi est atteint dès 1 200 tr/min. Sur la route, à 40 km/h, le régime n’excède pas 1 500 tr/min. Le concept de ventilation CAS fait également son apparition à l’avant du moteur, devant les radiateurs, pour propulser de l’air frais. L’hydraulique est généreux avec ses deux pompes load sensing de 220 l/min, capables d’alimenter deux circuits différents et d’atteindre leur débit maximal à 1 700 tr/min. Six distributeurs d’un débit de 140 l/min (170 l en option) sont disponibles. Le constructeur a mis l’accent sur le confort avec un siège, une cabine et un train de chenilles suspendues. La cabine est reliée au châssis par deux silentblocs et deux ressorts hélicoïdaux offrant un débattement arrière de 98 mm. Les chenilles optent pour la suspension ConstantGrip, qui bénéficie de galets centraux intégrés au châssis de train de roulement via un système de suspension pendulaire. Le dispositif SmartRide assure la liaison entre le support principal des chenilles et le châssis à l’aide d’une combinaison de ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques. Il permet un débattement supérieur de 260 mm et un angle d’oscillation de 11°. En cabine, le lien de parenté avec la série 1000 Vario est là aussi prononcé avec des commandes et une ergonomie similaires.
Les chenillards de la gamme 1100 MT, au nombre de quatre, de 492 à 646 ch, bénéficient, quant à eux, d’un bloc V12 Agco Power de 16,8 l. La transmission powershift est celle déjà éprouvée sur les modèles Challenger. Le confort est assuré par quatre galets centraux à suspension pendulaire. Sur la route, la largeur de l’engin n’excède pas 3 m.
Si la commercialisation débute cet automne, la livraison des chenillards aux couleurs Fendt débutera à partir du premier trimestre 2018.
Modèle : 938, 940 943 Vario MT/1149, 1154, 1159 et 1165 MT
Puissance : 380, 405, 431 ch/492, 536, 592 et 646 ch
Transmission : CVT/powershift
_________________________________________________________________________________________
Geringhoff : la TruFlex ramasse vraiment tout
Montée sur un châssis articulé (à partir de 10,70 m) et pouvant être dotée d’un lamier flexible rigidifiable (Razor), la coupe à tapis draper TruFlex Razor peut dorénavant recevoir un système de ventilation derrière le lamier poussant les graines vers l’arrière de la coupe. Le constructeur annonce un gain de rendement non négligeable en évitant que les grains, notamment le colza, ne rebondissent vers l’avant, hors de la coupe. Cette ventilation est animée par une turbine connectée sur l’entraînement de la coupe.
Largeur : 9,15, 10,70 et 12,20 m

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Jaunisse de la betterave
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s'est exprimée contre…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Noriap diversifie ses filières bio
Voilà dix ans que Noriap valorise les productions de ses adhérents convertis en agriculture bio. Les volumes et les débouchés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde