Aller au contenu principal

Semis de colza : surveiller la pluie et maintenir les leviers agronomiques

Les sols secs, les températures très chaudes et l’absence de pluie significative posent beaucoup de questions quant au semis des parcelles de colza. Cette année encore, le contexte de sol sec oblige à s'adapter, mais cela ne remet pas en cause les recommandations de Terres Inovia faites les années précédentes.

Plus on se dirige vers une date de semis tardive dans le mois d’août, plus il faudra être réactif pour saisir les fenêtres climatiques favorables et actionner les autres leviers.
Plus on se dirige vers une date de semis tardive dans le mois d’août, plus il faudra être réactif pour saisir les fenêtres climatiques favorables et actionner les autres leviers.
© J-C Gutner

Alors que des précipitations sont annoncées pour le milieu de la semaine, il y a une opportunité à saisir. Avec le temps sec qui va perdurer encore quelques jours, les semis précoces seront impossibles à réaliser. Est-ce impactant ? Pas vraiment... à condition d'être réactif et de profiter du peu de fenêtres de tir.

L’objectif en année « normale » est d’être prêt à semer début août pour profiter des précipitations et ainsi assurer une levée rapide des colzas. Pour avoir un colza robuste, l’objectif est d’avoir une levée au plus tard le 1er septembre et d’atteindre le stade 3-4 feuilles au 20 septembre (stade de fin de sensibilité aux grosses altises adultes). Néanmoins, cet objectif n’est pas encore remis en cause. Plus on se dirige vers une date de semis tardive dans le mois d’août, plus il faudra être réactif pour saisir les fenêtres climatiques favorables et actionner les autres leviers.

Une date de semis précoce étant un levier parmi d’autres, si ce levier ne peut pas être utilisé, il faudra alors être plus vigilant pour mettre en œuvre les autres leviers.

Adapter la conduite pour assurer un colza robuste

Le semis avant une pluie est toujours plus pertinent. Pour éviter un assèchement supplémentaire, il est recommandé de ne pas trop travailler les sols. Le semis après la pluie est quant à lui souvent plus hétérogène, notamment dans les sols argileux. Compte tenu du délai et dans le souci de ne pas assécher le sol, les semis dans les parcelles déjà préparées (ou en semis direct) sont à privilégier. Un roulage après semis pour conserver la fraîcheur est indispensable en sol argileux. En limon battant ou terre crayeuse, il est préférable de semer après la pluie pour éviter une croute de battance.

Le semis de plantes compagnes est possible jusqu’à 20-25 août. En effet, au-delà, leur développement ne sera pas suffisant pour avoir un effet sur les insectes d’automne et elles seront par ailleurs moins sensibles au gel. Pour la réussite de la culture, Terres Inovia recommande également d'assurer l’alimentation de la plante pour avoir une croissance continue sur la phase automnale : apporter de l’azote et du phosphore au semis sous formes organiques ou minérales (respecter la réglementation Nitrates en vigueur) ; d'éviter la surdensité en visant un peuplement maximum de 30-35 pieds levés ; de privilégier les semis au semoir de précision ; d'attendre pour désherber. Dans un contexte d’incertitude de pluviométrie, il est ainsi conseillé d’attendre en post-levée pour désherber les parcelles.

Et les semis tardifs ?

Si l’épisode de pluie ne se confirme pas, quel est le risque de semer plus tardivement sur septembre ? Un semis jusqu’à mi-septembre est envisageable, mais il sera malgré tout plus risqué en sol superficiel qu’en sol profond. En effet, à cette date, le colza sera moins vigoureux et sera potentiellement plus exposé aux arrivées de grosses altises adultes lorsqu’il sera à un stade jeune (levée – 4F). Dans ce cas, privilégier un semis au monograine qui permet une levée plus rapide, des apports de PRO, une variété vigoureuse et surtout ne pas détruire des repousses de colza à proximité (risque de migration massive de petites altises).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde