Aller au contenu principal

Séparation vente/conseil en phytos : top départ «trop proche»

La FNA (négoce) et Coop de France jugent trop rapide la séparation du conseil et de la vente en phytos dans le projet d’ordonnance dévoilé le 29 janvier, ont-elles expliqué à Agra Presse. Cette mesure «entre en vigueur le 1er janvier 2021», d’après la version du texte qui doit être mise en consultation du public. «Les entreprises auront réellement un an pour choisir entre les deux activités: elles ne trancheront pas avant la refonte des agréments prévue au terme de 2019», explique Isabelle Guédra, déléguée générale de la FNA. Autre difficulté, la notion d'indépendance capitalistique selon laquelle la participation détenue «directement ou indirectement » entre deux entreprises, l’une dans le conseil l’autre dans la vente, «ne peut excéder 10% » ; leurs cumuls «ne peuvent excéder 32 %» (contre 49 % dans le précédent texte). Le nouveau projet d’ordonnance rend «complètement impossible» le dispositif de CEPP (Certificats d’économie de produits phytosanitaires), selon la FNA. Cette nouvelle version écarte les pénalités financières initialement prévues en cas de non-respect des objectifs de réduction des phytos. A la place, le texte touche à l’agrément des entreprises: leur certification «tient compte des moyens mis en œuvre pour atteindre les obligations» fixées. «Cette obligation de moyens, plutôt que de résultats, crée une incertitude sur le droit d’exercer l’activité de vente de phytos», considère Vincent Magdelaine, le directeur Métiers du grain chez Coop de France.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde