Aller au contenu principal

Sept chèvres d’élevage volées à Quend

Dans la nuit de jeudi à vendredi, sept chevrettes de Georges Gibeauval, éleveur et producteur de fromage à Quend, ont été volées.

Ce vendredi matin, Georges Gribeauval a retrouvé une porte de l'étable fracturée... Et sept chevrettes avaient disparu.
Ce vendredi matin, Georges Gribeauval a retrouvé une porte de l'étable fracturée... Et sept chevrettes avaient disparu.
© D. R.

Hors de lui. Georges Gribeauval est «énervé, dégouté». Car ce vendredi matin, alors qu’il allait nourrir ses chèvres, sept chevrettes sur les vingt-six bêtes manquaient à l’appel. La porte d’une étable a également été fracturée. «J’ai installé une partie de mon troupeau dans cet ancien corps de ferme, à Quend, que j’ai acheté pour rénover et y habiter. J’avais déjà été visité il y a trois semaines. Mais on ne s’attendait pas à cela…»

Ces Alpines, rousses foncées, de 50 à 60 cm au garrot, sont âgées de sept ou huit mois. «Elles étaient destinées au renouvellement du troupeau et à son développement. Je souhaitais les traire dès la prochaine campagne, et passer de quarante-quatre chèvres à soixante.» Elles étaient bouclées, mais l’éleveur sait bien qu’il est facile de déboucler un animal.

10 000 € de manque à gagner

L’assurance, déjà contactée, lui a annoncé une estimation de 60 € par bête pour le dédommagement. Hors, Georges Gibeauval avait sorti environ 200 € pour chaque chèvre lorsqu’il s’est installé, il y a huit ans. «Et puis ce sont de bonnes chèvres, qui donnent en moyenne 500 l de lait chacune à l’année. J’ai chiffré le manque à gagner à 10 000 € pour la prochaine campagne…»

L’éleveur a déposé une plainte, et l’enquête a été confiée aux gendarmes de la communauté de brigades de Rue. En attendant, la sécurité va être renforcée : «J’ajoute des cadenas un peu partout et je vais installer une caméra infrarouge. Je veux aussi alerter les autres éleveurs du secteur, pour qu’ils soient vigilants».

Toute personne ayant vu les chèvres peut contacter Georges Gribeauval au 06 19 14 10 94 ; lemaguette@gmail.com

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde