Aller au contenu principal

Miniatures agricoles
Illian expose ses pépites à l'agree mini show

À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas dans lesquels ses pièces préférées sont mises en valeur. Cet attrait l’a même incité à se former à la mécanique agricole. Ses créations seront exposées à l’Agree mini show de Beauvais, dimanche 29 janvier.

Illian Single détaille ses dioramas avec les yeux qui pétillent. «Celui-ci est un attelage complet, avec tracteur, rouleaux et semoir que j’ai vu chez un agriculteur installé près de chez moi. Je l’ai recréé à l’identique et je l’ai placé dans un décor pour le mettre en valeur. Il est magnifique non ?» Le jeune samarien, qui vient de souffler sa seizième bougie, exposera ce diorama, ainsi que toutes ses autres créations, à la quatorzième édition de l’Agree mini show organisé à Beauvais par l’association Agreenov UniLaSalle, ce 29 janvier. Un rendez-vous très attendu des fans de miniatures agricoles. «C’est un super salon, avec des expositions de qualité, dans un lieu dédié à l’agriculture», se réjouit Illian.

Lui passe des heures entières, attablé sur son bureau, à réaliser des décors agricoles. Ceux-ci sont soigneusement rangés sur les étagères de la petite chambre de la maison de ses grands-parents, à Huchenneville. «J’en ai aussi chez mon père, et chez ma mère, à Tours-en-Vimeu», s’amuse-t-il. Il présente ses outils de travail : scalpel, ciseaux, bois de boîtes à fromage, touillettes à café, cure-dents, bâton de sucette… «Je suis un peu le roi de la récup’.» 

Le résultat est saisissant, tant il est réaliste. Dans une grange, aux murs de tôles et à la charpente bien détaillée, sont stockés des ballots de paille, ainsi que des bidons de produits. Sur un mini silo, une bâche est maintenue par des pneus. Plus loin, des vaches pâtures à côté de leur étable, à la toiture en ardoises. Même la clôture en barbelé est véritable. Les tracteurs qui y sont garés ressemblent exactement à ceux que l’on peut croiser en plaine. «Je les modifie pour qu’ils soient les plus vraisemblables possible. J’ajoute un gyrophare, je change les pneus, j’y ajoute de la poussière…» La majorité des tracteurs sont rouges et blancs. «Je suis un fan de Massey Fergusson», rougit-il. 

Les mains dans le cambouis 

Cette admiration du matériel agricole lui vient de son grand-père. «Après mon arrière-grand-père, il n’y a plus eu d’agriculteurs dans la famille. Mais mon grand-père a continué de travailler dans une ferme et il connait les tracteurs par cœur. Il m’a appris à les reconnaître. Ça m’a toujours fasciné.» Sa première miniature était une Siku, qu’il a reçu pour Noël à huit ou neuf ans. «J’ai commencé à les collectionner, puis je me suis plutôt tourné vers des modèles plus élaborés.» Cet attrait pour les machines est tellement fort qu’il a fait le choix des études dans le domaine. Il est aujourd’hui en seconde mécanique agricole au lycée de Savy-Berlette (62), et réalise son apprentissage chez le concessionnaire Forestier-Leblond à Boismont. Qui distribue la marque Massey Fergusson, évidemment. 

Organisateur d’exposition locale

En dehors de ses heures de travail, Illian a une vie sociale bien remplie, en partie grâce à sa passion. «Je suis inscrit sur des groupes Facebook dédiés aux miniatures et aux dioramas. J’ai rencontré des personnes passionnées. Certains habitent à l’autre bout de la France, mais ils sont devenus des amis.» Ensemble, ils prennent régulièrement la route pour se rendre à des expositions. «Dernièrement, on est allé à Zwolle, aux Pays-Bas.» Le jeune investi a même organisé sa propre exposition dans sa commune de Tours-en-Vimeu fin septembre. D’un petit tracteur au 1/32e peut naître une vocation.

Rendez-vous à UniLaSalle (19 rue pierre Waguet à Beauvais) ce 29 janvier de 10h à 17h pour l’Agree mini show. Entrée : 2 € ; gratuit pour les moins de douze ans. 

Illian partage des photos de ses dioramas et des tutos sur son compte Instagram agrimini_illian.

Une mini enrouleuse à lin inédite


L’Agree mini show de Beauvais est l’occasion pour les fans de miniatures de découvrir une machine inédite. Artisan32, spécialiste de la miniature agricole au 1/32e d’Annecy (74), y présentera sa dernière nouveauté : l'enrouleuse automotrice EASC Dehondt, utilisée pour le lin. «Une réalisation très détaillée de cette machine utilisée dans le monde entier», assurent les organisateurs de l’événement sur leur page Facebook. Pièces détachées, accessoires et modèles en kit ou montés seront aussi en vente.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

mildiou pomme de terre
Un plan européen de lutte contre le mildiou réclamé

L’hiver et le printemps pluvieux ont favorisé le mildiou qui s’attaque aux cultures. Huit organisations demandent un plan d’…

Escaudoeuvres Tereos Agristo
Le projet d’Agristo sur l’ancien site Tereos d’Escaudoeuvres (59) en consultation publique

L’industriel belge Agristo est le troisième à dévoiler un peu plus les contours de sa future usine implantée sur le sol des…

Il faudra attendre un certain nombre de jours de beau temps pour pouvoir retravailler certaines parcelles et évaluer les pertes.
Coulées de boue : les agriculteurs ne veulent pas porter le chapeau

Les inondations qui ont touché la vallée de la Somme fin de semaine dernière relance le débat sur la prévention du phénomène d…

La coopérative Sodiaal a un nouveau président

Le conseil d’administration de la coopérative Sodiaal, réuni ce mercredi 19 juin à Pau à l’occasion de l’Assemblée…

L'alliance rurale élections européennes Schraen Lassalle
Une défaite au goût amer pour l’Alliance rurale et des conséquences pour la chasse

Initiateur de la liste L’Alliance rurale, candidat en troisième position, le nordiste Willy Schraen dresse un constat amer de…

En raison des mauvaises conditions climatiques, au semis puis au printemps, le potentiel de rendement des céréales à paille  est dégradé.
Un potentiel dégradé en céréales à paille pour la France

Pluies et manque d’ensoleillement ont grevé le potentiel des céréales à paille ; le rendement de l’orge d’hiver est déjà…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde