Aller au contenu principal

Solaal : zoom sur un donateur

Solaal Hauts-de-France est un service gratuit pour les agriculteurs- donateurs. Une opportunité pour Emmanuel Dalle, arboriculteur fruitier.

Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment 
désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.»
Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment
désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.»
© © D. R.


Solaal Hauts-de-France apporte un service de proximité aux acteurs agricoles de la région, comme peut en témoigner Emmanuel Dalle, arboriculteur situé à Saulty (62). «L’exploitation familiale existe depuis soixante-dix ans. La lutte contre le gaspillage a toujours été ancrée dans notre éducation. Nous faisions des dons bien avant que Solaal ne soit créée et, lorsque l’association a vu le jour, nous nous sommes immédiatement engagés à ses côtés.» Le producteur de pommes et de poires effectue des dons régulièrement.

Une réponse solidaire
En 2017, par exemple, l’épisode de gel a rendu certains fruits invendables dans les circuits traditionnels : chocs, problèmes de calibrage, etc. Les produits étaient tout à fait consommables. Solaal a donc proposé ces produits aux associations d’aide alimentaire telles que la Banque alimentaire de Carvin (62), la Croix-Rouge française de Boulogne-sur-Mer (62) ainsi que le chantier d’insertion Andes à Lomme (59). Comme l’explique Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons. Solaal nous aide à trouver des associations nationales habilitées qui bénéficient ainsi de nos produits.»

Un accompagnement efficace
En janvier 2019, de nouvelles normes des industries agro-alimentaires ont perturbé les ventes de pommes de l’arboriculteur fruitier. Auparavant, le fruit était choisi par rapport à sa taille alors que, maintenant, le poids est le critère de sélection. Les plus gros ne correspondent plus à la réglementation, tandis que les plus petites pommes, qu’il laissait sur l’arbre, sont aujourd’hui plébiscitées. Solaal lui permet de trouver une finalité solidaire à ses produits invendus.
Tous les ans, ce sont plusieurs tonnes de pommes et de poires qui ont pu être données. Par ailleurs, un suivi des cagettes consignées est effectué afin que le matériel soit rendu au producteur. Enfin, Solaal vérifie que le donateur soit en possession des justificatifs concernant la réduction d’impôt. Solaal Hauts-de-France remercie Emmanuel Dalle pour sa confiance et sa générosité envers les plus démunis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde