Aller au contenu principal

Solaal : zoom sur un donateur

Solaal Hauts-de-France est un service gratuit pour les agriculteurs- donateurs. Une opportunité pour Emmanuel Dalle, arboriculteur fruitier.

Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment 
désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.»
Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment
désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons.»
© © D. R.


Solaal Hauts-de-France apporte un service de proximité aux acteurs agricoles de la région, comme peut en témoigner Emmanuel Dalle, arboriculteur situé à Saulty (62). «L’exploitation familiale existe depuis soixante-dix ans. La lutte contre le gaspillage a toujours été ancrée dans notre éducation. Nous faisions des dons bien avant que Solaal ne soit créée et, lorsque l’association a vu le jour, nous nous sommes immédiatement engagés à ses côtés.» Le producteur de pommes et de poires effectue des dons régulièrement.

Une réponse solidaire
En 2017, par exemple, l’épisode de gel a rendu certains fruits invendables dans les circuits traditionnels : chocs, problèmes de calibrage, etc. Les produits étaient tout à fait consommables. Solaal a donc proposé ces produits aux associations d’aide alimentaire telles que la Banque alimentaire de Carvin (62), la Croix-Rouge française de Boulogne-sur-Mer (62) ainsi que le chantier d’insertion Andes à Lomme (59). Comme l’explique Emmanuel Dalle : «Nous avons passé beaucoup de temps et d’énergie pour produire nos fruits, c’est vraiment désespérant de devoir les jeter, alors nous les donnons. Solaal nous aide à trouver des associations nationales habilitées qui bénéficient ainsi de nos produits.»

Un accompagnement efficace
En janvier 2019, de nouvelles normes des industries agro-alimentaires ont perturbé les ventes de pommes de l’arboriculteur fruitier. Auparavant, le fruit était choisi par rapport à sa taille alors que, maintenant, le poids est le critère de sélection. Les plus gros ne correspondent plus à la réglementation, tandis que les plus petites pommes, qu’il laissait sur l’arbre, sont aujourd’hui plébiscitées. Solaal lui permet de trouver une finalité solidaire à ses produits invendus.
Tous les ans, ce sont plusieurs tonnes de pommes et de poires qui ont pu être données. Par ailleurs, un suivi des cagettes consignées est effectué afin que le matériel soit rendu au producteur. Enfin, Solaal vérifie que le donateur soit en possession des justificatifs concernant la réduction d’impôt. Solaal Hauts-de-France remercie Emmanuel Dalle pour sa confiance et sa générosité envers les plus démunis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Projet de sucrerie de Seneffe
Le projet de sucrerie de Seneffe (B) est enterré
Ultime rebondissement dans la course à la construction d’une sucrerie dans le Hainaut belge, la coopérative rassemblant les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde