Aller au contenu principal

Solidarité fourrages : de la paille samarienne en transit

Plusieurs tonnes de paille de champs samariens sont expédiées depuis quelques jours vers d'autres départements à l'initiative de la FDSEA 80 pour répondre à la demande d'éleveurs en difficultés.

80 hectares de paille en andain et 300 tonnes sous abris ont été réunis par la FDSEA80 dans le cadre de l'opération "Solidarité paille".
80 hectares de paille en andain et 300 tonnes sous abris ont été réunis par la FDSEA80 dans le cadre de l'opération "Solidarité paille".
© Pixabay

Les temps ont beau être durs pour tout le monde, la solidarité entre départements ne s'interrompt pas pour autant. L'opération « solidarité paille » qui consiste à envoyer de la paille conditionnée dans des départements où le manque de fourrages est particulièrement criant en est l'exemple en cette période de sécheresse.

Moins touché que d'autres, bénéficiant encore de quelques stocks, le département de la Somme fait partie cette année des départements expéditeurs. Vendredi 14 août, un nouveau chargement sera effectué sur la commune de Revelles, au sud-ouest d'Amiens. Direction la Sarthe.

« Le 28 juillet dernier, la FDSEA de la Sarthe nous a contacte pour nous faire part d’un probleme. Il leur manquait plus de 1 500 tonnes de paille sur l’ensemble du departement », explique Julie Potel, animatrice de la FDSEA de la Somme, en charge de la coordination de l'opération. « Malgre un SOS tardif en termes de date de moisson, un sms a l’ensemble de notre base nous a permis de reunir plus de 80ha de paille en andain et 300 tonnes sous abris. Les premiers camions ont pris la direction du Mans le 6 aout, avec a leur bord plus de 14 tonnes de paille ».

Echanges et bourse départementale aux fourrages

Agricultrice à Argoules et secrétaire générale de la FDSEA, Marie-Françoise Lepers est revenue en milieu de semaine sur l'organisation de cette mobilisation : « Notre département a toujours participé autant qu'il l'a pu à ce genre d'initiatives. Nous n'oublions qu'il y a quelques années en arrière, notre département avait été durement touché par des intempéries. Nous avions alors profité de la solidarité de nos collègues d'autres départements... »

Pour Marie-Françoise Lepers, cette opération ne remet pas en cause l'animation d'une bourse aux fourrages à l'échelle départementale, animée par la FDSEA 80 : « Elle reste bien évidemment d'actualité », témoigne l'agricultrice.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde