Aller au contenu principal

Sous-location des terres : on peut perdre son statut d’agriculteur

Trois question à Me François Desjardins, notaire à Quevauvillers.

Me François Desjardins.
Me François Desjardins.
© F. G.



Quels sont les risques qu’encourt un fermier s’il est prouvé qu’il fait de la sous-location de terres ?

Le risque principal est la résiliation de l’ensemble du bail qu’il a signé avec son propriétaire. Reste que peu de propriétaires vont jusque-là. Mais le propriétaire peut décider, à défaut de casser le bail, de ne pas le renouveler au fermier à l’heure venue ou de refuser sa cession à ses descendants. La pratique de sous-location reste donc très risquée, même, si juridiquement, il est difficile d’en donner la preuve.

Quels sont les autres risques que le fermier encourt ?
En ne travaillant plus ses terres, le fermier s’expose à ne plus avoir une activité agricole reconnue comme tel par le Code rural, ce qui peut lui faire perdre son statut professionnel. De même, les bénéfices agricoles tirés de l’activité déléguée peuvent tomber sous une imposition de type Bic ou IS.

Pourquoi les propriétaires hésitent-ils à pratiquer la casse des baux ?
Se pose le problème de l’indemnité du locataire à verser par le propriétaire en cas de rupture du bail. Pour mesurer les améliorations apportées par le preneur, il faut établir un état des lieux pour établir l’évaluation de celles-ci, puis le comparer à l’état des lieux entrant. Or, dans de nombreux cas, cet état des lieux entrant n’a pas été fait.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde