Aller au contenu principal

Soutien aux agriculteurs en situation de fragilité

Le premier cycle d’accompagne du groupe «Stress et isolement en agriculture» démarre le 17 novembre.

Les nombreuses facettes du métier de l’agriculteur peuvent être autant de sources de stress auxquelles il faut être à l’écoute pour aider à les maîtriser.
Les nombreuses facettes du métier de l’agriculteur peuvent être autant de sources de stress auxquelles il faut être à l’écoute pour aider à les maîtriser.
© Té́o Lannié ccmsa Departement Image

En novembre et décembre, un groupe de douze personnes va se retrouver au Lycée du Paraclet par séquence de deux jours sur des thématiques en lien avec le quotidien des tâches administratives auxquelles tout exploitant doit être attentif s’il veut maintenir l’équilibre financier de son exploitation. Seulement voilà, ce qui paraît simple à ceux qui sont à l’aise ou bien entourés peut être source de difficultés insurmontables à d’autres surtout si des problèmes personnels s’ajoutent à la pression liée à la ‘paperasse’.
Pauline Havard, gérante du cabinet Ineho (de l’Initiative à l’Evolution des HOmmes), abordera successivement les thèmes «Le bureau, une parcelle à cultiver», «Pour un contrôle plus serein» et «Cultiver son temps, c’est possible !».
Les deux premiers jours permettront de définir la fonction administrative au sein d’une exploitation agricole, d’en comprendre l’intérêt ainsi que celui de bien s’organiser. La compréhension du sens et de la valeur de cette fonction est un élément déterminant dans cette logique. Concrètement, chacun travaillera une méthode d’organisation adaptée à sa situation, en individuel ou en société, seul ou à plusieurs sur l’exploitation, et à son environnement technique ou économique. Il s’agit également de tenir compte du réseau de relations avec l’extérieur composé d’agents technico-économiques, de conseillers ou de chargés de mission. Sont prévus également l’apport de méthode de classement et d’archivage, l’apprentissage de la planification des tâches entre ce qui est urgent, important, secondaire, à prévoir ultérieurement et la mise en place d’un échéancier des tâches à réaliser.
Les deux jours suivants seront consacrés à la problématique des contrôles en vue de les rendre plus sereins pour l’agriculteur. Ce thème vise à identifier à la fois, les contrôles possibles au cours d’une année dans son exploitation et les interlocuteurs concernés, à connaître les documents à fournir (préalablement classés grâce au premier module) et à mesurer l’impact économique des non-conformités, des outils seront donnés afin de mieux gérer son stress. Les participants ayant déjà connu un contrôle pourront, s’ils le souhaitent, partager leur expérience et aider à identifier les situations les plus stressantes et les possibilités d’y remédier.
Au cours du troisième module, sera abordé ce qui touche à la gestion du temps et au choix de vie auquel chacun aspire d’où l’intitulé «Cultiver son temps, c’est possible !». Il s’agit de moins subir et de plus choisir la manière de vivre son métier, d’équilibrer ses domaines de vie et de gagner en confort. Etre libéré des contraintes administratives grâce à une bonne organisation, ne plus être obsédé par la peur des contrôles grâce à une information solide doivent changer le regard sur le métier. Il n’en demeure pas moins que d’autres aléas liés à la santé, aux relations familiales ou conjugales ou au manque de confiance en soi, empêchent de regarder les bons côtés de la vie. Choisir plutôt que subir, c’est çà cultiver son temps et c’est possible ! Reste à espérer que c’est ainsi que l’auront vécu les premiers stagiaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Au cours des mois de janvier et de février derniers, plusieurs agriculteurs ont été verbalisés pour avoir réalisé  des épandages de produits organiques dans leurs parcelles. 
Un excès de zèle de l’OFB qui agace les agriculteurs
Lors de la dernière session de la Chambre départementale d’agriculture, ses élus ont regretté les méthodes et motifs d’…
Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
La période de l’intercampagne est propice pour nettoyer et désinfecter locaux et matériels.
Pommes de terre : faire le grand nettoyage de printemps
Si cela n’a pas déjà été fait lors de la dernière intercampagne, il faut absolument procéder cette année  à un grand nettoyage…
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde