Aller au contenu principal

Phytosanitaires
Statu quo sur la classification européenne du glyphosate

L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a décidé il y a quelques jours de ne pas durcir la classification du désherbant.

glyphosate
Epandage de glyphosate avant semis.
© Nadège Petit

L’Agence européenne des produits chimiques a décidé le 30 mai, lors de la réunion de son comité d’évaluation des risques, de maintenir la classification existante du glyphosate, considéré dans l’UE comme responsable de lésions oculaires graves et comme toxique pour la vie aquatique avec des effets durables. « Sur la base d’un large examen des preuves scientifiques, le comité conclut à nouveau que la classification du glyphosate comme cancérogène n’est pas justifiée », indique l’ECHA dans un communiqué. Les caractères « mutagène ou reprotoxique » ne sont pas non plus retenus.

La classification de l’ECHA se concentre uniquement sur les propriétés dangereuses de la substance c’est-à-dire son potentiel de nuisance, mais elle n’évalue pas l’exposition des personnes ou de l’environnement au glyphosate. Ce travail fait partie de l’évaluation des risques qui va maintenant être menée par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). L’avis adopté sera publié sur le site web de l’ECHA et envoyé à la Commission européenne et à l’Efsa d’ici la mi-août.

Cette décision de l’ECHA est une nouvelle étape dans le cadre de la procédure de ré-examen du glyphosate dans l’UE qui a pris du retard. L’Efsa a en effet annoncé début mai le report au mois de juillet 2023, la faute à un volume exceptionnel de données, de la publication de son rapport final dans cette procédure qui aurait dû être bouclée fin 2022, date à laquelle l’autorisation du glyphosate expire dans l’UE. Une situation qui devrait pousser la Commission européenne à prolonger d’une année l’autorisation de l’herbicide.

L’ONG Générations futures regrette, dans un communiqué, que « l’ECHA ait une fois de plus rejeté les preuves solides existantes pour classer le glyphosate comme cancérogène présumé pour l’Homme » en s’appuyant « unilatéralement sur les études de l’industrie ». « Désormais, la balle est dans le camp de l’Efsa », estime l’association.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Cet attelage complet est la copie miniature de l’équipement d’un agriculteur  qu’Illian connaît. Une fierté de l’avoir recomposé à l’identique.
Illian expose ses pépites à l'agree mini show
À tout juste seize ans, Illian Single est un passionné de miniatures agricoles. Voilà plusieurs années qu’il conçoit des dioramas…
L’accueil tant attendu d’un événement national pour les JA de la Somme arrive  à grand pas. Rendez-vous est donné les 24, 25 et 26 janvier prochains à Saint-Valéry-sur-Somme.
La Somme se prépare à accueillir un événement national dédié à l’installation
Fin janvier, les JA de la Somme accueilleront à Saint-Valéry-sur-Somme (80) un événement baptisé «session RGA» (renouvellement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde