Aller au contenu principal

Statut d’agriculteur : la MSA souhaite revoir les critères d’affiliation

Le critère de la demi-SMI ne correspond plus aux évolutions du monde agricole.

Gérard Pelhâte, président de la MSA : «nous cherchons des relais de croissance et d’activité».
Gérard Pelhâte, président de la MSA : «nous cherchons des relais de croissance et d’activité».
© AAP

Pour la Mutualité sociale agricole (MSA), les règles ac­tuelles d’assujettissement qui reposent sur des critères de superficie (une demi-surface minimum d’installation) ou de temps de travail doivent être revues. Le président de la MSA, Gérard Pelhâte, s’est exprimé dans ce sens à l’assemblée générale de la MSA qui s’est déroulée, le 27 juin, à Issy-les-Moulineaux. «Nous devons rebattre les critères d’affiliation, ils sont difficilement compréhensibles aujourd’hui» a- t-il déclaré.
En effet, le critère de la demi-SMI exigé actuellement ne correspond plus aux évolutions du monde agricole. «Un critère de revenu ou de chiffre d’affaires serait plus pertinent» estime le président en évoquant le cas de nombreux actifs non salariés qui se sont lancés dans la transformation de produits agricoles et qui ne sont pas éligibles à la MSA ou des jeunes qui s’installent progressivement en agriculture.
C’est également le cas de nombreuses entreprises présentes dans le monde rural qui sont exclues alors qu’elles pourraient légitimement être assujetties.
Cette demande de la MSA est d’autant plus prégnante que l’activité de la MSA est en déclin à cause de l’évolution de la démographie agricole.

Activité en déclin
Contrairement au régime général, les agriculteurs qui arrivent à la retraite sont beaucoup moins nombreux que ceux qui en sortent. C’est pourquoi la MSA «cherche des relais de croissance et d’activités» ainsi que l’a rappelé le président. D’abord en revoyant les critères d’affiliation, mais aussi en proposant des partenariats avec d’autres régimes peu présents dans le monde rural, voire en devenant le référant pour les prestations sociales dans les zones rurales.
La MSA a reçu le soutien du ministère de tutelle, le ministère de l’Agriculture. Stéphane Le Foll qui s’est engagé à organiser des groupes de travail en ce sens et à porter le dossier auprès de Marisol Touraine et de Jean-Marc Ayrault.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde