Aller au contenu principal

Stéphane Le Foll annonce un plan silo pour les céréales

Au Salon de l’agriculture, le ministre s’est exprimé sur le stockage des céréales, l’irrigation, le plan élevage et divers autres sujets.

Le ministre de l’Agriculture s’est exprimé lors de l’inauguration du stand de l’Odyssée végétale. Il est entouré par Christophe Terrain, président de l’Agpm, et Eric Lainé, président de la CGB.
Le ministre de l’Agriculture s’est exprimé lors de l’inauguration du stand de l’Odyssée végétale. Il est entouré par Christophe Terrain, président de l’Agpm, et Eric Lainé, président de la CGB.
© Photo actuagri

Les producteurs de grandes cultures ont accueilli avec satisfaction l’annonce par Stéphane Le Foll d’un plan silo. «Nous allons présenter un vrai plan silo pour les céréales» en collaboration avec les ministères de l’Environnement et de l’Agriculture, a-t-il déclaré, en soulignant que les capacités de stockage devaient suivre l’augmentation de la production pour assurer «une meilleure régulation du marché».

Prolongement des quotas pour les betteraves et la viticulture
D’ailleurs, a-t-il précisé, un article sur la loi bancaire actuellement en discussion au Parlement prévoit d’encadrer la spéculation sur les matières premières agricoles.
Comme le lui demandait les betteraviers, le ministre a confirmé qu’il avait obtenu de ses partenaires européens la prolongation du règlement sucre, c’est-à-dire le maintien des quotas betteraviers pendant quelques années. Ce dont Eric Lainé s’est félicité. Idem pour la viticulture. Contrairement à la Commission qui souhaitait la disparition du règlement viticole, celui-ci sera pérennisé. «La Commission et la présidence irlandaise ont donné leur accord» a précisé Stéphane Le Foll.
Mais le ministre de l’Agriculture n’a rien dit sur les biocarburants pour lesquels les betteraviers souhaiteraient relever le seuil d’incorporation à Bruxelles de 5 à 8 %. Ni d’ailleurs sur les biotechnologies et le traitement des semences sur lesquels on le sait réticent, mais que les producteurs de grains considèrent comme un facteur de progrès. En tout cas comme «des innovations qui permettraient de conjuguer bonnes pratiques et productivité», selon les propres termes de Christophe Terrain.

Accord pour les retenues d’irrigation
Enfin, pour la première fois, Stéphane Le Foll s’est prononcé sans ambiguïté en faveur de l’irrigation. Le ministre a donné son feu vert à la relance de la création de retenues d’eau non pas pour stimuler et accroître les rendements, mais pour sécuriser l’activité agricole.
Le rapport commandé au député du Gers, Philippe Martin qui devrait être publié prochainement devrait aller dans ce sens. On sait que Delphine Batho, à son arrivée au ministère de l’Ecologie, avait donné un coup d’arrêt aux investissements en la matière, sous la pression des Verts, en attendant les conclusions de ce rapport.

Le plan de soutien à l’élevage confirmé
Comme l’avait annoncé le président de la République en ouverture du Salon de l’Agriculture, Stéphane Le Foll a confirmé qu’il allait présenter début mars un plan pour l’élevage et les éleveurs laitiers en particulier. Ce plan comprendra notamment un volet sur les énergies renouvelables, pour aider les éleveurs à investir dans les unités de méthanisation ainsi qu’un volet prix. «On aura à regarder sur la LME» (la loi de modernisation de l’économie qui encadre les relations commerciales dans les filières), même s’il a exclu une refonte de la loi. «L’amélioration» du système de contrats passés entre les producteurs de lait et les collecteurs fera également partie du plan. De même que le rééquilibrage des aides de la Pac en faveur de l’élevage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
Les connaissances scientifiques concernant l’impact des champs électromagnétiques sur la santé des animaux d’élevage doivent largement être approfondies.
Les champs électromagnétiques, maux du XXIe siècle chez les animaux
Ils seraient des centaines d’éleveurs à témoigner de souffrance de leurs animaux à cause d’installations électriques à proximité…
Avec l’avocat de l’Anast, Yann Joly réclame réparation du préjudice subi (1 M€) au titre d’un «trouble anormal de voisinage». 
La perte de son élevage indemnisée ?
À Le Boisle, Yann Joly a vu son troupeau de VL dépérir suite à l’implantation d’un parc éolien en 2011 et 2013. Une procédure…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde