Aller au contenu principal

Stress et isolement : elles échangent, elles en parlent !

Des méthodes pour gérer son stress et combattre l'isolement.

Les agricultrices détiennent les clés pour surmonter au mieux le contexte actuel.
Les agricultrices détiennent les clés pour surmonter au mieux le contexte actuel.
© AAP


Il y a cinq ans, la MSA et d’autres partenaires dont la FDSEA de la Somme, ont constaté un isolement et un stress de plus en plus présent sur les exploitations. Depuis, plusieurs actions ont été engagées pour endiguer ce phénomène, comme en témoignent les six journées de formation vécues par les membres de la commission agricultrices au cours des dernières semaines. Au cours de ces trois modules de deux jours, les thèmes abordés étaient les suivants : la notion de bureau, l'appréhension du contrôle et la gestion du temps.

Faire le point
Les tâches administratives, généralement dévolues aux femmes, sont de plus en plus contraignantes et sources de sanctions. Chaque agricultrice a fait part de sa façon de travailler, ses problématiques et du poids de l’administratif sur son activité. Il ressort sur ces paramètres qu'un manque d'organisation et d'anticipation est bien souvent le générateur principal de stress, plus qu'un manque de compétence. En amont, un lieu agréable et bien défini pour effectuer le travail administratif est un élément facilitant. Pour configurer son "bureau idéal", chaque participante a établi un plan d'action et planifié ses travaux d’amélioration (aménagement, peinture, mobilier, matériels,…). Les contrôles, quels qu’ils soient, restent une source de stress intense. Pour l’agriculteur ou l'agricultrice, ils sont perçus comme une remise en question de leur travail, et une sanction potentielle. Le module qui leur était consacré a permis de dédramatiser cet évènement, notamment en réalisant des simulations de contrôles et en se mettant dans la peau d'un contrôleur. Il en est ressorti que l’anticipation et le fait d'adopter une attitude positive lors de la venue du contrôleur permettait d'accroitre la sérénité. Il faut aussi savoir s’entourer dans cette procédure, de conseil et d’aide. «La FDSEA de la Somme est l’un de vos interlocuteurs privilégiés lors de vos contrôles», indique Isabelle Brunet, présidente de la commission des agricultrices.
Pour terminer ces journées d’échan­ges, le dernier module concerne la gestion de son temps : comment gérer son temps quand l’activité professionnelle et personnelle sont étroitement liées ? Savoir déterminer la proportion de chacun et permettre ainsi d’acquérir un certain équilibre. Savoir prendre du temps pour soi, trouver des solutions pour gagner du temps. En fait, comment s’organiser au mieux sans perdre de temps... Les participantes jugent ainsi nécessaire et indispensable la communication avec leur conjoint, pour mettre en place des procédures simples et compréhensibles pour le bon fonctionnement de l’exploitation : validation de factures, classement, archivage,… Des solutions simples, éprouvées, qui ramènent là encore de la sérénité sur les différents temps (personnel ou professionnel).

Moment de réflexion et de prises de conscience
Au terme de ses journées, les agricultrices à l’unisson ont indiqué les bienfaits de ses journées. La formatrice, Pauline Havard du cabinet INEHO, proche du milieu agricole, connait ses problématiques. Elle a pu donner des conseils et des outils en réalisant un état des lieux de chaque exploitation suite à des séances d’exercices et de mises en situation. Des marges de progrès ont été établies sur chacune d’entre elles, et les participantes ont pu les tester au fil des semaines. Les agricultrices ont vécu entre elles des échanges authentiques, sans aucun jugement et qui ont permis d’avoir des discussions constructives et concrètes. Leur façon d’être avec soi-même et les autres, de percevoir les choses différemment, et de se mettre à la place d’autrui va leur permettre d’appréhender au mieux les évènements professionnels et personnels de tous les jours. Un bilan sera organisé d’ici quelques mois afin de mesurer les progrès et les avancées en mettant en pratique les éléments issus des différents travaux. Une nouvelle session est prévue en fin d’année. Vous pouvez d'ores et déjà vous faire con­naître auprès de Najat Ezzahar (MSA Picardie) au 03 22 82 64 49 ou Pauline Havard (Ineho) au 06 20 14 39 08.

Un numéro en cas de besoin : Agri’Ecoute 09 69 39 29 19
Que vous soyez agriculteur, ou proche d'un agriculteur, voisin, technicien ou autre, que vous vous sentez en difficulté ou que vous voyez une personne en difficulté, la MSA se mobilise pour vous épauler dans cette situation de souffrance ou de détresse en mettant en place Agri'Ecoute. Ce service disponible en permanence et anonyme vous permet de dialoguer avec une personne qui est à votre écoute et vous aide à rechercher des solutions pour vous aider à surmonter vos difficultés. Ne vous isolez pas : avec Agri'Ecoute vous n'êtes pas seul(e).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un nouveau magasin de produits locaux à Corbie
Vincent Dufrenoy ouvrait une nouvelle boucherie et magasin de produits locaux à Corbie ce 1er avril. On y a fait un tour !
170 exploitations agricoles couvrant environ 30 000 hectares ont obtenu le label d’agriculture de conservation «Au cœur des sols».
Déjà 30 000 hectares labellisés «Au cœur des sols»
Les agriculteurs de l’Apad fêtent la première année d’existence de leur label d’agriculture de conservation des sols «Au cœur des…
Les détenteurs du Certiphyto pourront vacciner contre la Covid-19
La liste des personnes autorisées à administrer des vaccins contre la Covid-19 s'allonge puisque les détenteurs du Certiphyto…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Produire de la Pompadour, ce n’est que de l’amour
La variété Pompadour sait se faire désirer et c’est ce qui rend sa culture intéressante aux yeux des six producteurs picards…
«Des gelées historiques» dans les vergers de la Somme
Le gel, qui a frappé de plein fouet bon nombre de cultures en France en ce début de semaine, n’a pas épargné les vergers de la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde