Aller au contenu principal

A Suippes, un mémorial dédié aux chiens qui servent la France

Après quatre ans de mobilisation, le tout premier Mémorial français des chiens héros a été installé et inauguré sur la place de l’hôtel de ville de Suippes, dans la Marne.

mémorial Suippes
Le mémorial est installé sur la place de Suippes.
© Centrale canine

Le 20 octobre dernier, la Centrale Canine inaugurait sur la place de l’hôtel de ville de Suippes et en présence de nombreux représentants des forces armées et de personnalités cynophiles, le tout premier mémorial de France dédié aux chiens héros en France. Nommée « Frères d’armes », cette stèle de l’artiste-sculpteur Milthon avait remporté le concours annoncé par la Centrale Canine quelques mois après la 1re édition de ses Trophées des chiens héros, dans une volonté toujours plus affirmée de mettre à l’honneur les compagnons canins aux histoires inspirantes…

Fin 2018, alors qu’était célébré le centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale, la Centrale Canine avait exprimé sa volonté d’ériger une œuvre rendant hommage à des héros souvent effacés des mémoires : les chiens ayant également participé, aux côtés de leurs maîtres, à des opérations militaires.

Parmi la cinquantaine de projets reçus, c'est la stèle en bronze de l’artiste franco-colombien Milthon qui avait retenu l'attention des membres du jury. Pour l’artiste qui a réalisé la statue, celle-ci représente « un poilu en posture ramassée, fusil dressé, et son chien, en position d’alerte, serrés l’un contre l’autre sous la pélerine du soldat pour ne pas faillir face à l’adversité environnante. »

Pourquoi Suippes ?

Si la commune de Suippes a été choisie pour accueillir ce mémorial, ce choix n’est pas vraiment du au hasard. Située au carrefour des sites de Verdun et du Chemin des dames, Suippes est en effet devenue un véritable lieu de mémoire de la Première Guerre Mondiale. Elle abrite aussi sur ses terres le 132e régiment d’infanterie cynotechnique, qui forme depuis 45 ans les chiens militaires français.

Alexandre Balzer, président de la Centrale Canine, et François Collart, maire de Suippes, ont loué l’importance de cet « évènement majeur dans l’histoire de la cynophilie française » et souhaité que des honneurs soient régulièrement rendus à cette stèle de bronze. Le rendez-vous a donc été donné : « Une prise d’armes sera organisée tous les ans en octobre, à l’image de cette inauguration

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

dossier PAC dépôt dossier aides PAC
La date limite de dépôt des demandes d’aides de la PAC repoussée

Les demandes d’aides de la PAC liées à la surface au titre de la campagne 2024 pourront être déposées jusqu’au vendredi 24 mai…

RN 25 Beauval
RN 25 : un accord unanime présenté à Beauval

Les exploitants et propriétaires concernés par les expropriations du chantier de rénovation de la RN25 étaient conviés à une…

Élaboré et servi par Martin Ebersbach, le vin de la Ferme des Vœux est blanc (rosé) pétillant, élaboré selon une méthode champenoise.
Au Vignoble des Vœux, une longue attente bientôt récompensée

La diversification vers la viticulture engagée par Martin Ebersbach à la Ferme des Vœux enthousiasme le Conseil départemental…

Une rencontre entre le directeur de l’ASP et les agriculteurs a été organisée devant le siège de l’administration à Amiens.
L’ASP pointée du doigt pour le non-paiement des Maec et CAB

Mardi 14 mai, des agriculteurs bio et leurs représentants de plusieurs départements des Hauts-de-France ont manifesté devant…

La construction de l’usine de fabrication d’engrais à Languevoisin devrait débuter en 2027. Une fois achevée en 2030,  elle permettra la création de 250 emplois directs dans la région et fournira chaque année 500 000 tonnes d'engrais bas carbone.
Un projet d’1,3 milliard dans la Somme pour des engrais bas carbone

En marge du Sommet Choose France organisé le 13 mai à Versailles, un groupe d'industriels européens a annoncé vouloir…

En visite à l’EARL des enclos, la ministre Pannier-Runacher a assuré que «quand on met en place des réglementations,  ce n’est pas pour le plaisir mais parce qu’il y a urgence à répondre au dérèglement climatique».
Dans la Somme, Agnès Pannier-Runacher prend la défense d’Egalim

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire s’est rendue le 17 avril au Crotoy…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde