Aller au contenu principal

Tereos : des performances records

Le rendement de la récolte 2019-2020 s’établit à 88 tonnes par hectare, tous bassins de production confondus. Grâce à des conditions favorables, des records de cadence ont été battus.

18 millions de tonnes de betteraves ont été transformées par les usines françaises de Tereos pendant la campagne 2019-2020.
18 millions de tonnes de betteraves ont été transformées par les usines françaises de Tereos pendant la campagne 2019-2020.
© D. R.



Pour le groupe Tereos, la campagne betteravière 2019-2020 qui vient de s’achever est «positive» pour de multiples raisons :«sur le plan agricole, avec des rendements betteraviers et des volumes au rendez-vous ; sur le plan industriel, avec une performance record de ses sucreries ; et sur le plan commercial, grâce à une flexibilité qui lui permet de tirer parti d’une conjoncture favorable pour l’éthanol», précisait un communiqué de l’entreprise du 6 février.

Un rendement dans la moyenne quinquennale
S’affichant à 88 t/ha à 16, le rendement de la récolte 2019-2020 s’inscrit dans la moyenne quinquennale  du périmètre d’approvisionnement des usines Tereos, et en fait également l’une des meilleures performances en Europe, selon le groupe. Ces résultats masquent néanmoins des disparités régionales. Les rendements s’échelonnent entre 82,1 t/ha en Champagne (Connantre) et 91,5 t/ha dans le bassin Nord (Lillers, Boiry, Attin, Escaudœuvres). Entre les deux, le sud de Paris (Artenay) et le bassin picard (Origny, Bucy et Chevrières) s’approchent du rendement moyen du groupe avec respectivement 85,5 t/ha et 86,3 t/ha. En cause ?
D’abord une sécheresse estivale qui a perturbé le cycle végétatif, puis des pluies abondantes qui ont perturbé l’arrachage des betteraves et l’approvisionnement des usines en fin de campagne. Dans certaines régions, plus de cent jours de pluie ont été enregistrés pendant la campagne cette année.

Des records de performance industrielle atteints
Les neuf sucreries de Tereos en France ont transformé près de 18 millions de tonnes de betteraves en 125 jours de campagne sur les 21 millions de tonnes que le groupe transforme en Europe. Des  records historiques de production ont ainsi été atteints avec une cadence moyenne s’établissant à près de 135 000 tonnes de betteraves par jour. Parmi les autres faits marquants de la campagne, Tereos a également lancé, cette année, sa première production en France de sucre bio de betteraves à l’échelle industrielle, en s’appuyant sur l’usine d’Attin (62). Pour cette première campagne bio, des agriculteurs bios et en conversion se sont engagés pour une surface de l’ordre de 200 hectares. Fort de premiers résultats satisfaisants, l’industriel confirme son souhait de poursuivre le développement du bio pour la prochaine campagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Pour Francis Pruvot et Nicolas Sangnier, l’élevage est une diversification intéressante qui assure l’équilibre de leurs exploitations.
Eleveurs bovins (6/10). Un Label rouge pour une meilleure valorisation
Épisode 6/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde