Aller au contenu principal

Tereos distribue du gel hydroalcoolique à ses coopérateurs

La distribution a commencé hier, le 6 avril, et doit se poursuivre selon un calendrier et des modalités précises.

Lors de la distribution le lundi 6 avril, à l'usine Tereos de Lillers (62).
Lors de la distribution le lundi 6 avril, à l'usine Tereos de Lillers (62).
© Michel Blossier

Chaque associé-coopérateur en a été informé par un SMS, le vendredi 3 avril. Le groupe Tereos, qui s'est lancé depuis le 18 mars et comme d'autres entreprises dans la fabrication de gel hydroalcoolique à destination des agences régionales de santé (ARS), a décidé d'en fournir aussi à ses coopérateurs. La distribution a débuté le lundi 6 avril sur 6 sites du groupe Tereos, sur présentation d'un bon de retrait, et suivant un protocole strict.

Commerce interdit

Afin « d'apporter notre concours aux personnels de santé de nos régions ainsi qu'aux personnes les plus fragiles, nous avons décidé et lancé la production de solution hydroalcoolique sur 7 de nos sites en France, expliquait le 1er avril Alexis Duval dans une lettre adressée aux associés-coopérateurs du groupe. Les volumes produits ont été fournis gratuitement aux hôpitaux, Ehpad, personnels de santé et à l'Armée par l'intermédiaire des agences régionales de santé et des préfectures. Ils n'ont pas vocation à faire l'objet d'un commerce ».

Bidon d'un litre

En ce qui concerne les quantités allouées aux coopérateurs, elles diffèrent selon chaque site : 2 100 litres à Lillers, 1 500 à Boiry, 1 500 à Chevrières, 1 100 à Origny-Sainte-Benoîte, 1 500 à Connantre et 500 litres à Artenay.

Distribuée sous forme de bidon d'un litre, la solution hydroalcoolique ainsi offerte « ne doit faire l'objet d'aucun commerce, mais peut néanmoins être délivrée à titre dérogatoire dans le cadre de désinfection pour les travaux agricoles », précisait la direction de Tereos.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Secure Colza : des leviers techniques pour redynamiser la culture
Donner des clés aux agriculteurs pour leur permettre de maintenir leurs surfaces de colza : c’est tout l’objectif de Secure colza…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde