Aller au contenu principal

On a testé pour vous le « McBaguette » de McDo et ses ingrédients français

« Il » est de retour. La chaîne de restauration rapide McDonald’s a annoncé le retour dans ses restaurants du McBaguette, un « burger » à l’allure d’un jambon-beurre réalisé à partir d'ingrédients 100% français.

McBaguette, la promesse 100% française de McDonald's.
McBaguette, la promesse 100% française de McDonald's.
© McDonald's

Rompre l'obligation de confinement pour tester un truc pareil, il faut vraiment que la « chose » en vaille la peine. C'est chose faite, depuis ce soir et une petite virée au McDonald’s le plus proche de la maison. Rendez-vous est donc donné à la borne du Drive-In alors que d'habitude, la commande se passe depuis... une borne, mais à l'intérieur du restaurant. La mission ? Tester le McBaguette, en vente depuis quelques jours, pour une durée limitée. Sa première apparition date en effet de 2012.

Plus cher qu’un Big Mac

Dans la file de voitures qui attendent d'être servies, difficile d'échapper à la nouveauté : le Mc Baguette s’affiche en grand. Comme d'habitude, le visuel fait d'abord plaisir à voir. La promesse est énorme, le prix - 8,90 euros en menu Best Of - supérieur à l’indétrônable Big Mac (7,60 euros).

Le McBaguette, c'est un burger 100% frenchy. A l'extérieur, le pain rond brioché – avec ou sans graines de sésame – est remplacé par une... baguette ! Certains sont même tentés d'y voir un pain ciabatta, sans huile d'olive. McDo explique que sa baguette est fabriquée à partir d’une farine française de blé Label rouge. Résultat, elle croustille et elle a du goût.

La sauce est un mélange de moutarde à l’ancienne et de moutarde de Dijon, l’emmental est de fabrication française, le steak haché de bœuf (2) est lui aussi issu de viandes françaises. Quant à la salade, deux feuilles de batavia qui changent de l’Iceberg du McChicken, elle est aussi achetée auprès de maraîchers français. D’après nos confrères du magazine Neo Restauration, les volumes concernés seraient ainsi de 110 tonnes pour la salade, 180 tonnes pour le fromage, 250 tonnes de bœuf et 315 tonnes de farine.

Une note comprise entre 6 et 7 sur 10

Pourquoi McDo a voulu se lancer dans quelque chose comme cela ? L’enseigne américaine avait quelque chose à se faire pardonner auprès des Français et de la France ? Quoi qu’il en soit, le coup est bien essayé. On se laisse finalement assez tenter. En bouche, commençons par le pain : la bonne surprise est de l’avoir croustillant à la manière d’un « jambon-beurre ». McDo explique que la baguette est précuite chez son fournisseur, avant d’être dorée au four en restaurant.

Le fromage manque lui de fondant, dommage pour un emmental ; le steak est fin et un peu sec, la salade déborde du pain… La moutarde est bien présente, relevée juste comme il faut. Au final, une note comprise entre 6 et 7 sur une échelle de 10 n’est pas superflue. Le sentiment général est « plutôt pas mal ».

Des matières premières françaises

Avant de terminer et de profiter d’une heure de liberté extraite du confinement pour faire un footing – le McBaguette -,  il est bon de rappeler une chose, notamment à ceux qui seraient déjà en train de s’étrangler en lisant ce « on a testé pour vous » : McDo, que l’on aime ou pas, c’est un débouché important pour l’agriculture française ; y compris pour notre région. Il y a par exemple une forte probabilité pour que les frites avalées ce soir aient été fabriquées avec des pommes de terre cultivées dans les Hauts-de-France.

En cette période de confinement qui touche durement la restauration hors foyer, commander au Drive ou à emporter, c’est quand même faire un geste de solidarité avec cette profession et les producteurs qui la fournissent, même s’il s’agit d’un fast-food.

Pour les nostalgiques, vous vous souvenez sûrement du McFarmer... Vivement qu’il fasse un retour aussi remarqué… mais ce n’est que mon avis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Pour Antoine, Carole et Yann Lardeur, le robot d’alimentation est une réponse au manque  de main-d’œuvre pour leur atelier d’engraissement de quatre-cents taurillons. 
Un premier robot d’alimentation est installé dans la Somme
La famille Lardeur, installée en Gaec à Beauquesne, a fait le choix d’investir dans un robot d’alimentation Lely Vector pour son…
Richard sur terre met les pieds en baie de Somme
Le youtubeur défenseur de la ruralité Richard sur terre débarque ce week-end sur le littoral picard, à Cayeux-sur-Mer, où il sera…
OFB
« L’OFB va monter en puissance », selon son DG
L’agriculture « est un des combats prioritaires » de l’Office français de la biodiversité, a déclaré son directeur général,…
Forte pression mildiou : que faire ?
 Ne pas relâcher, continuer à protéger le feuillage, sont les conseils d'Arvalis Institut du végétal.
La nouvelle répartition des pulpes Tereos fait grincer la campagne
Tereos a décidé une nouvelle méthode de répartition des pulpes et une nouvelle grille de tarifs dès la prochaine campagne…
Pluies incessantes et orages violents frappent la campagne
Des orages localisés ont fortement touché des parcelles de la Somme ces derniers jours, notamment dans le secteur de Conty. Plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde