Aller au contenu principal

Trames verte et bleue : les cartes sont à la consultation

Une consultation organisée jusqu'au 14 novembre.

Le Conseil régional et la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) sont chargés de mettre en place les trames verte et bleue censées assurer une continuité pour la faune et la flore entre de grands ensembles naturels tels que les forêts, les zones humides, etc.
Ce travail est réalisé au niveau régional et actuellement une consultation est organisée dans chaque département jusqu’au 14 novembre.
Olivier Faict, président de la commission environnement de la chambre d’agriculture et de la Fdsea, juge cette façon de procéder inacceptable. «Les cartes qui peuvent être consultées sur le site internet et que nous avons adressé aux délégués cantonaux de l’environnement sont difficilement lisibles. Il est impossible de se repérer, il n'y a aucun repère géographique permettant de se prononcer sur ces zonages, explique-t-il». De plus, le délai du 14 novembre pour donner notre avis et analyser les cartes en fonction du terrain est beaucoup trop court.
Olivier Faict déplore également le fait que «le zonage est réalisé sans que nous sachions quelle réglementation s'appliquera sur les réservoirs de biodiversité et sur les corridors écologiques. Comme d’habitude l’administration tente de nous rassurer en nous disant que les activités économiques seront prises en compte et que les trames verte et bleue n’engendreront pas de réglementations supplémentaires. Mais nous restons vigilants car nous avons déjà connu de mauvaises expériences pour d’autres zonages : les zones humides, les sites Natura 2000... Pas question par conséquent de valider ce zonage tant que nous n'en connaîtront pas les impacts socio-économiques».

Une réunion le 5 novembre à Amiens
Olivier Faict encourage vivement les exploitants à participer à la réunion du mardi 5 novembre à 14h à l’Esiee au 14 quai de la Somme à Amiens.
Les exploitants qui ont une bonne connaissance du terrain pourront ainsi donner leur analyse sur les cartes, préciser les incohérences impactant l’agriculture et apprécier les enjeux de ce zonage.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde