Aller au contenu principal

Trois premiers enseignements des élections européennes

Le premier constat est que les forces populistes et eurosceptiques, jusque-là éclatées, marquent des points dans la plupart des pays et pourraient prétendre cette fois à former une véritable coalition dans le nouvel hémicycle. Des responsables à Bruxelles redoutaient qu'ils puissent gagner jusqu'à 200 des 751 sièges, emmenés par Salvini et Marine Le Pen. Deuxième constat, les partis écologiques font une poussée. Les Verts allemands ont quasiment doublé leur score à 20,5-22 % (contre 10,7 % en 2014). Une poussée également nette en France où la liste Europe-Ecologie Les Verts devient la troisième force du pays, rassemblant de 12 à 13 % des voix contre 8,9 % en 2014. Troisième constat : déjouant les pronostics, les électeurs européens se sont massivement rendus aux urnes : la participation atteindrait 51 % dans 27 pays de l'Union, contre 42 % en 2014.

 

Européennes: la plupart des candidats «agricoles» devraient être élus

Selon les derniers estimations, la plupart des candidats qui avaient été identifiés comme référents sur les questions agricoles ont été élus. Au Rassemblent national qui obtiendrait 24 sièges, la présidente de la FDSEA de la Guadeloupe, Maxette Grisoni-Pirbakas (en 12e place sur la liste) et Hervé Juvin (5e) devraient être élus. De même, chez Renaissance (LREM) qui remporterait 23 sièges, Pascal Canfin (1er) et l'ex-président des Jeunes agriculteurs (JA), Jérémy Decerle (4e) devraient également être élus. Ce devrait aussi être le cas de l'agriculteur Benoît Biteau, pour EELV et ses 13 sièges. Chez Les Républicains, à qui reviendraient 8 sièges, Anne Sander (8e) devrait passer sur le fil. En revanche, Angélique Delahaye (16e) ne sera très probablement pas élue. Pour PS-Place publique, qui obtiendrait 6 sièges, l'eurodéputé Eric Andrieu (3e) devrait se maintenir dans l'hémicycle. En revanche, Laurence Lyonnais (11e) ne devrait pas être élue pour La France insoumise, qui obtiendrait 5 sièges, de même que Florence Italiani pour DLF, qui ne remporterait aucun siège.

Elections européennes : estimations et projections en France et en UE

A 23h45 le 26 mai, le Parlement européen annonçait les projections suivantes concernant les résultats des Européennes : le Parti populaire européen (PPE) sortirait en tête avec 178 sièges, devant l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D) à 147 sièges et l'Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe + Renaissance (ADLE&R) qui compterait 100 sièges. Viendraient ensuite le groupe Verts/Alliance libre européenne avec 70 sièges. Tout à droite de l'hémicycle, le groupe des Conservateurs et Réformistes européens (ECR) atteindrait 60 voix, devant l'Europe des Nations et des Libertés (ENL) avec 57 voix, et le groupe Europe de la liberté et de la démocratie directe (EFDD) avec 56 voix. Tout à gauche, le groupe de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique obtient 41 sièges. 
En France, les sondages annonçaient les résultats suivants pour la France : le Rassemblement national remporterait 24,20 % des voix (24 sièges), devant La République en marche/Modem avec 22,40 % (23 sièges) et Europe Écologie-Les Verts avec 12,70 % (13 sièges). Viendraient ensuite Les Républicains (LR) avec 8,50 % (8 sièges), puis la liste Parti socialiste/Nouvelle Donne/Place publique à 6,20 % (6 sièges), et enfin La France Insoumise (LFI) avec 6,20 % (5 sièges).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde