Aller au contenu principal

Environnement
Trop de pollution, des activités et des déplacements contraints

En raison d’un épisode persistant de pollution atmosphérique aux particules PM10, le préfet de la zone de défense et de sécurité Nord qui englobe les cinq départements des Hauts-de- France, a décidé de prendre des mesures visant à réduire les émissions de polluants dans l’atmosphère et à en limiter les effets sur la santé humaine et l’environnement.

Engrais
L’épandage de fertilisants doit quant à lui « être reporté si cela est possible », selon la préfecture de région Hauts-de-France.
© Kuhn

Depuis ce mardi 2 mars à 18h et jusqu’au mercredi 3 mars à 23h59 dans les départements du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme, une série de mesures contraignant la circulation routière, les activités industrielle et agricoles ou encore résidentielles sont applicables suite à une décision du préfet des Hauts-de-France.

Dans le secteur des transports, afin de réduire les émissions, la vitesse est temporairement abaissée de 20km/h sur tous les axes routiers où la vitesse maximale autorisée est normalement supérieure ou égale à 90km/h. La vitesse maximale autorisée est réduite à 70 km/h sur les axes routiers normalement limités à 80km/h.

Dans le secteur industriel, les entreprises doivent appliquer les mesures de 1er niveau d’alerte pour les particules (PM10) fixées dans leur autorisation d’exploiter une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE).

Dans le secteur résidentiel, dans les espaces verts et jardins publics, la préfecture demande à chacun « l’adoption de comportements citoyens ». Le préfet rappelle ainsi l’interdiction totale des brûlages à l’air libre des déchets verts et demande le report des travaux d'entretien ou de nettoyage effectués par les particuliers ou les collectivités territoriales avec des outils non électriques (tondeuses, taille-haie...) ou des produits à base de solvants organiques (white-spirit, peinture, vernis décoratifs, produits de retouche automobile...).

Dans le secteur agricole, ce sont les pratiques dites « polluantes », selon les termes de la préfecture qui sont interdites. Il s’agit de l’écobuage et du brûlage à l’air libre des sous-produits agricoles. L’épandage de fertilisants doit quant à lui « être reporté si cela est possible ».

« Les mesures pourront être reconduites en fonction de l’évolution de la situation », prévient enfin la préfecture des Hauts-de-France.

Atmo
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
L’offre alléchante de Milcobel aux éleveurs régionaux attise le feu
Avec 555 €/1 000 l (42/43) payés en juin 2022, la coopérative belge Milcobel espère séduire les éleveurs laitiers des Hauts-de…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde