Aller au contenu principal

Ukraine / Russie : rebondir pour produire plus, à vos idées !

La FDSEA 80 lance une plateforme de contribution. Objectif : recueillir les différentes idées qui permettraient d’être plus autonome sur le plan alimentaire national, tout en ne coûtant rien au contribuable ou au consommateur.

© D. R.

«Il faut produire sur les hectares européens pour compenser ce qui ne sera pas produit ailleurs» annonçait Christiane Lambert, présidente de la FNSEA face aux bouleversements agricoles et alimentaires consécutifs au conflit en Ukraine. 

Assurer sa production, réduire la dépendance énergétique et alimentaire, faire face à la flambée des charges ou aux pénuries. Voilà les principales inquiétudes qui animent le secteur agricole depuis deux semaines. Comment apporter des réponses pour rebondir dans un contexte aussi instable ?  

En ce début de semaine, c’est là, la question qui émaillait une séance de travail de la FDSEA, au cours de laquelle toute une liste de contraintes à lever pouvaient être librement formulées. Quelles sont les règles à lever pour augmenter la sécurité des exploitations pour les mois à venir ? Les élus de la FDSEA proposent aux agriculteurs d’apporter leur contribution sur une plateforme afin de nourrir les propositions à faire au département, à la région, au réseau FNSEA et à l’État.  

 

Des exemples

Plusieurs thématiques sont ressorties rapidement, et un premier tableau de propositions a été établi. Vous le trouverez ci-dessous pour exemple.

 

Sujet

Proposition

Objectif attendu

GNR / Gaz

Achever le traitement des dossiers 2020 et mettre en place la possibilité de faire les dossiers 2021 dès à présent, et ouvrir 2022 avec une instruction au trimestre

Améliorer la trésorerie en raccourcissant les délais d’instruction

Méthanisation

Rendre prioritaire les dossiers de méthanisation dans les services concernés avec, le cas échéant, une proposition d’amélioration plutôt qu’un refus

Revenir sur les seuils et contraintes ICPE (rétention, couverture), pour les aligner sur les pays voisins

Favoriser l’émergence rapide des dossiers déposés pour réduire au plus vite les importations de gaz par production de biométhane

 

Éviter un surcoût de construction de 20 %

Élevage

Permettre l’utilisation de toutes les jachères et SIE en fourrage sans obligation de date ou d’espèce

Reconnaître les éléments fixes sur les prairies en SIE

Accorder un moratoire de trois ans pour les réalisations d’études ou de travaux à effectuer, à la suite de contrôles

Conforter la production de fourrage dérobé

 

Supprimer les surfaces inutiles en SIE

Maintenir l’activité de l’élevage alors que les trésoreries ne peuvent supporter ces frais immédiats

Culture

Permettre l’utilisation de toutes les jachères et SIE sans obligation de date ou d’espèce

 

Généraliser la dérogation des «180 jours» sur toutes les matières actives autorisées

 

Suspension des zones de non-traitement

 

Favoriser la production d’engrais «vert» par adaptation des espèces, notamment les mélanges de légumineuses

Permettre la substitution des produits commerciaux en risque de rupture par des produits ayant les mêmes matières actives mais pas l’AMM

Sécuriser plus de 5 000 ha de production sur un département, soit plus de 50 millions de repas

Social

Déplafonnement intégral des heures supplémentaires

Limiter les charges sociales tout en garantissant le revenu des salariés agricoles

     

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde