Aller au contenu principal

Un bec d’ensileuse «révolutionnaire»

Grâce à ce nouveau bec de Krone, les cannes de maïs au sol sont bien déchiquetées, donc sèchent plus vite. C’est autant moins de nourriture apportée aux parasites.
Grâce à ce nouveau bec de Krone, les cannes de maïs au sol sont bien déchiquetées, donc sèchent plus vite. C’est autant moins de nourriture apportée aux parasites.
© Alix Penichou

Une parcelle de maïs fraîchement ensilée, avec des résidus un peu partout et des petits bouts de tiges encore bien juteux, est un régal pour les parasites. Pour apporter une réponse à ce problème, les constructeurs font preuve d’ingéniosité. Krone a ainsi sorti son nouveau bec d’ensileuse XCollect, dont l’entrepreneur Guy Defacque, à Vismes-au-Val, a équipé sa Big X 1180. Sa particularité est de dissocier les fonctions de coupe et d’alimentation en deux processus différents. «La coupe est assurée par des disques à rotation rapide en forme de faucille. Grâce à l’alignement des disques pratiquement à l’horizontale, les pointes de diviseurs nécessaires sont moins nombreuses. Durant la coupe, les plants arrivent directement face au disque», explique la marque. Leur forme incurvée garantit une coupe pratiquement sans secousses et empêche les pertes d’épis. «Le principal avantage, c’est que les cannes au sol sont bien déchiquetées. Elles sont bien défibrées, donc sèchent plus vite. C’est autant moins de nourriture apportée à la pyrale, par exemple», remarque Guy Defacque.

Le conducteur, lui, peut adapter le régime et donc la fréquence de coupe en fonction de la récolte et des conditions. L’alimentation du maïs dans l’ensileuse se fait toujours sur le principe éprouvé du collecteur, qui demande une puissance d’entraînement minime. Ainsi, les tiges de maïs sont alimentées longitudinalement et amenées bien ordonnées aux rouleaux de pré-compression ainsi qu’à l’éclateur, pour un ensilage de qualité. «Grâce à l’adaptation de la vitesse du collecteur équipée de série, le transfert homogène des tiges de maïs dans les rouleaux d’alimentation est assuré, quelles que soient les longueurs de coupe souhaitées et les conditions de travail – même pour le maïs versé.» Pour ce qui est de cette longueur de coupe, et de la taille des morceaux, Guy Defacque insiste : «Nous pouvons faire ce que nous voulons avec la machine, mais c’est bien à l’éleveur de nous préciser ce qu’il souhaite.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les céréaliers redoutent «une pénurie d’engrais»
Agriculteur dans le Loiret et secrétaire général adjoint de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB), Cédric Benoist…
D’ici quelques semaines, Noriap devrait être en mesure de proposer un contrat à ses adhérents engagés dans des pratiques d’agriculture de régénération après avoir convaincu plusieurs de ses clients de participer à l’effort. 
Noriap dans les starting-blocks pour rémunérer les pratiques régénératives
La coopérative samarienne fait partie des entreprises pionnières de l’amont à imaginer un système de rémunération qui récompense…
Le marché aux bestiaux, installé sur 4 ha à Tilloy-les-Mofflaines, serait trop coûteux pour la Communauté urbaine  d’Arras (CUA).
Sans marché aux bestiaux d’Arras, l’élevage régional sera affaibli
La Communauté urbaine d’Arras (CUA), propriétaire du marché aux bestiaux, va cesser cette activité jugée trop onéreuse fin 2021.…
Chez Antoine Guilbaut, les vaches vieillissent bien. Ici, Dauphine, fille d’Oulou, quatorze ans en janvier, est pleine de son douzième veau. Son IVVV : 369 jours. 
Antoine Guilbaut a ses blondes dans la peau
Ses blondes d’Aquitaine, Antoine Guilbaut y passe un temps fou. Les efforts de l’éleveur de Boismont sont récompensés d’…
Plusieurs définitions de l’agriculture de régénération coexistent. Elle est le plus souvent recentrée sur des pratiques d’«amélioration du sol» en s’approchant du concept d’agriculture de conservation.
L’agriculture régénératrice, un concept tout-terrain
Dans le sillage de Danone, des industriels comme McCain, Nestlé, ou encore le fabricant de vêtements Patagonia, ont annoncé, ces…
Ferme des 1000 vaches : le Conseil d’État déboute les porteurs du projet
Les porteurs du projet de ferme communément appelée «Ferme des 1000 vaches» à Drucat, près d’Abbeville, sont condamnés à régler…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde