Aller au contenu principal

Un champ de tournesol saccagé par des anti-OGM dans l’Aveyron

Après le saccage d'une parcelle de tournesol tolérante aux herbicides par les Faucheurs volontaires, des agriculteurs membres du collectif Marre des faucheurs leur répondent.

tournesol
Le semencier RAGT, qui dit « travailler dans le respect total des réglementations », a annoncé le dépôt d’une plainte.
© Pixabay

Les Faucheurs volontaires d’OGM ont revendiqué, le 20 août le saccage d’un champ de tournesol à Ambeyrac (Aveyron), « dénonçant une nouvelle fois la culture en plein champ de plantes génétiquement modifiées ». Cette action, dans la nuit du 18 au 19 août, a visé une parcelle d’essai mené par le semencier RAGT sur 1 ha en tournesol oléique Clearfield Plus, variété rendue tolérante aux herbicides (VRTH).

Le collectif veut alerter sur « ces plantes imbibées de poisons [qui] impactent gravement la santé humaine, la biodiversité animale, la vie des sols, la qualité de l’eau ». Il reproche au gouvernement de ne pas appliquer une décision du Conseil d’Etat ayant statué le 7 février 2020 que certaines variétés obtenues par mutagenèse doivent respecter la réglementation OGM. L'exécutif « n’a toujours rien fait et se trouve donc hors la loi », d’après les Faucheurs volontaires.

RAGT, en proie à de récurrentes destructions par des militants, annonce porter plainte. Le semencier dit « travailler dans le respect total des réglementations ».

Mensonges de la part des « anti »

De son côté, le collectif Marre des faucheurs fustige la « violence » des anti-OGM, qu’il qualifie de « délinquants radicalisés » : « Derrière cette opération militante, il y a des agriculteurs qui sont victimes d’une violence physique qui conduit à la perte d’une production et donc d’un revenu (…) Comment le saccage d’une parcelle peut-il être non violent ? »

Le collectif d’agriculteurs victimes d’actes de destruction reproche ensuite aux Faucheurs volontaires de s’en prendre aux VRTH, « une innovation majeure pour optimiser et réduire l’utilisation des produits phytosanitaires ». Et rappelle que « la violence bien réelle (des Faucheurs volontaires, ndlr) est en outre maquillée de mensonges puisque les faucheurs parlent de parcelles OGM alors même que la production d’OGM est interdite en France ».

Enfin, Marre des faucheurs souligne que les VTH sont « un outil pour lutter contre l’ambroisie », « espèce invasive au pollen fortement allergène qui est actuellement en pleine floraison. La santé publique et le sort des millions de Français victimes du pollen d’ambroisie ne sont manifestement pas une priorité pour les faucheurs », conclut le collectif.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Bien que son industriel laitier, Danone, pousse à plus de production, le jeune Thomas Buquet a joué la prudence  et l’exploitation ne devrait pas produire plus. Au contraire, l’objectif est de descendre entre 70 et 75 vaches.
Un robot pour conforter la gestion du travail
À 26 ans, tout juste installé depuis un peu plus d’une année en Gaec avec son frère Nicolas à Blargies, dans le Nord-Ouest de l’…
Atelier de multiplication porcin cherche son nouvel éleveur
Depuis trente-trois ans, Agnès Boone-Duacheux exerce avec passion son métier d’éleveuse porcin spécialisée en multiplication,…
Rien qu’en 2022, la facture énergétique pour Sodiaal s’élève à 100 millions  d’euros supplémentaires par rapport  à l’an dernier.
Sodiaal décroche et s’en excuse auprès de ses coopérateurs
À la traîne depuis quelques mois en matière de prix du lait payé aux éleveurs par rapport à d’autres entreprises laitières, la…
Bertrand Achte, Maxence Turbant, Erwin Pardon et Leslie Camus.
Pas d'accord avec McCain sur les prix pour la campagne 2024
C'est historique : pour la seconde fois depuis sa création en 1997, le Gappi et McCain n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur…
Cristal Union
Cristal Union paiera « plus de 40 euros par tonne » les betteraves récoltées en 2022
Sans attendre la fin de la période d’arrachages des betteraves, le groupe coopératif Cristal Union a fini lui aussi par annoncer…
Quand il imagine un parcours d’obstacles, Arnaud Bazin pense toujours au cheval avant tout.
Arnaud Bazin, metteur en scène des concours de saut d’obstacles
Dans un concours hippique, c’est lui qui amène le décor. Il fait en sorte que les acteurs, couples cheval-cavalier, puissent y…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde