Aller au contenu principal

Un chromosome du blé décrypté

Une première mondiale.

© AAP

 

Les chercheurs de l’Inra de Clermont-Ferrand ont déchiffré le plus grand des chromosomes du blé, le chromosome 3B. Fruit d’une collaboration internationale, pilotée par l’Inra en collaboration avec le CEA (Génoscope), le Cnrs et l’Université d’Evry, cette découverte ouvre la voie à l’identification de nombreux gènes d’intérêts agronomiques, à l’amélioration variétale du blé et au séquençage complet de son génome. Le gène 3B qui vient d’être déchiffré par exemple serait impliqué dans la résistance à des pathogènes, dans la tolérance à la sécheresse et dans le rendement.
Le projet financé par l’Agence nationale de la recherche et par FranceAgriMer est doté d’une enveloppe de 3 millions d’euros. Il est intégré au programme «Wheat initiative» lancé en 2011 par le G20 pour «booster» les recherches sur l’amélioration génétique du blé qui avaient atteint un certain palier depuis quelques années.
Il reste encore 20 autres chromosomes à séquencer que le Consortium international de séquençage du génome du blé - dans lequel l’Inra occupe une position de leader - s’est fixé de réaliser d’ici trois ans. Les Français ont d’ores et déjà pris en charge le décryptage de deux autres chromosomes.
Fruit d’un travail de sélection continu conduit par l’homme depuis des millénaires, les variétés actuelles de blé tendre possèdent un génome extrêmement complexe, dont la taille représente cinq fois celle du génome humain. Les chercheurs ont par exemple identifié 7700 gènes sur le chromosome 3B.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Aujourd’hui, Frédéric Gaffet est à l’aise avec ses pratiques qui lui ont permis de sauver sa ferme. Sa fille, Constance, pourrait même s’y installer à l’avenir grâce  à un projet de diversification.
Eleveurs bovins (7/10): "Si je n'étais pas bio, je n'existerais plus"
Épisode 7/10. Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Selon leur qualité, les pailles 2020 sont orientées vers la transformation la plus valorisante pour elles : un teillage classique ou un teillage toutes fibres. 
Mauvaise récolte 2020, teillage en souffrance en 2021
Depuis décembre, la Calira, à Martainneville, teille le lin récolté en 2020. Sans (bonne) surprise, la récolte est très mauvaise…
Produire des pulpes de betteraves en abaissant la facture énergétique,  c’est le défi dans lequel s’est lancé le groupe coopératif Cristal Union.
Sainte-Émilie lauréate d’un prix pour la décarbonation
La sucrerie Sainte-Émilie du groupe coopératif Cristal Union figure parmi les 16 lauréats du plan de relance gouvernemental en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde