Aller au contenu principal

Politique
Un débat au Sénat sur les enjeux de la future PAC

Ce mardi 4 mai, dans le cadre de l’ordre du jour réservé au groupe Socialiste, Écologiste et Républicain, le Sénat débat sur le thème : « Les enjeux nationaux et internationaux de la future PAC ».

Sénat
Ce mardi 4 mai, à partir de 21h que les sénateurs de toutes tendances confondues participeront à un débat sur l'avenir de la Politique agricole commune (PAC), avec le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie.
© Sénat

La soirée s'annonce longue. C'est en effet ce mardi 4 mai, à partir de 21h que les sénateurs de toutes tendances confondues participeront à un débat sur l'avenir de la Politique agricole commune (PAC).

Plus de 3 ans après la présentation d’un premier projet de réforme par la Commission européenne, les négociations autour de la future PAC 2023-2028 entrent désormais « dans une période décisive, prévient-on en effet au Sénat. Chaque État membre doit présenter d’ici l’été 2021 son plan stratégique national (PSN) déclinant la mise en œuvre de la PAC sur son territoire. Cette subsidiarité accrue implique que les choix qu’opérera le Gouvernement dans les prochaines semaines conditionneront notre modèle agricole pour la décennie à venir. Avec un budget global en baisse, des arbitrages devront être opérés ».

Le débat sera l’occasion d’aborder l’ensemble de ces problématiques et de connaître l’état d’avancement des négociations que le Gouvernement est en train de mener.

Sénateur LR de la Somme et membre de la commission des Affaires économiques, Laurent Somon a confirmé il y a quelques heures depuis son compte Facebook qu’il serait de la partie : « Après le débat sur la loi EGALIM, j’interviendrai demain (le 4 mai, ndlr) pour obtenir du ministre de l’agriculture les engagements concernant la PAC et l’assurance pour les agriculteurs des Hauts-de-France que ces aides essentielles aux revenus et au maintien des filières ne soient pas réduites et que la convergence ne se fassent pas encore au détriment des systèmes de production présents sur nos territoires ».

Début avril, lors d’une rencontre avec la profession agricole samarienne, le sénateur (Union Centriste) Stéphane Demilly s’était lui aussi engagé à participer au débat du 4 mai, s’inquiétant « qu’année après année, réforme après réforme, notre potentiel productif s’érode » et que « la question du renouvellement des générations agricoles se pose ». Selon lui, il y a « une nécessité à soutenir notre agriculture dans sa diversité »

« Tous les groupes politiques présenteront leur point de vue sur ce sujet au cours d’un débat interactif » rappelle-t-on au service communication du Sénat. Ce débat aura lieu en présence de Julien Denormandie, ministre délégué auprès du ministre de l’agriculture et de l’alimentation. Pour suivre le débat : http://videos.senat.fr/index

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La hausse annoncée du tarif  de l'électricité s'ajoute à d'autres charges qui ont déjà explosé pour Marc Leroy, comme d’autres producteurs de pommes de terre.
La flambée de l'électricité met le feu aux frigos de stockage
Les producteurs de pommes de terre qui stockent leur récolte dans des bâtiments réfrigérés doivent eux aussi faire face à des…
Pour Corinne, le plus gros travail a lieu pendant la plantation. Elle espère atteindre une rentabilité équivalente à celle  d’une bonne pomme de terre.
Le pari du Paulownia pour valoriser les parcelles difficilement cultivables
Pour tirer une valeur ajoutée de ses parcelles peu exploitées, Corinne Obert mise sur la culture de l’arbre Paulownia, dont le…
Depuis dix ans, Clémentine Peria transmet son amour pour les chevaux aux enfants. Les meilleures conditions pour cela  sont réunies dans son nouveau poney-club.
Shet'land, le poney-club des rêves de Clémentine Peria enfin réalité
Clémentine Peria fête les dix ans d’ouverture de son poney-club, Shet'land. Pour l’occasion, il fait peau neuve. D’abord…
La sucrerie de Roye (Saint Louis Sucre) devrait démarrer son activité le 22 septembre pour une durée de campagne d’environ 115 jours.
Premières betteraves arrachées pour être au plus vite transformées
Si les industriels anticipent le démarrage de leur activité pour se prémunir d’éventuelles coupures de gaz et éviter une…
Pour Frédéric Thomas, «le couvert est presque la culture la plus difficile à réussir».
Devenir un carbon farmer grâce à la couverture permanente des sols
Comment injecter plus de carbone dans les sols et d’azote pour la culture ? En intensifiant la photosynthèse, et donc, en misant…
Grand consommateur d’électricité pour l’ensemble des étapes de la production d’endives, Hervé Persyn n’est pas serein quant à l’avenir de son activité.
La flambée de l’électricité rend l’endivier amer
Producteur d’endives dans l’est de la Somme, Hervé Persyn s’interroge sur la pérennité de son entreprise confrontée à une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde