Aller au contenu principal

Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault

Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un système de chauffage volontairement obstrué par un ou des tiers.

Hutte Hable d'Ault
Une des nombreuses huttes du Hable d'Ault (photo d'illustration)
© D.R.

Les nuits sont fraîches en ce moment sur le littoral picard et quoi de plus agréable que de faire fonctionner un feu de cheminée pour se réchauffer en attendant qu’une pose vienne illuminer la nuit ? Deux chasseurs et l’enfant qui les accompagnaient sont toutefois passés par une belle porte dans la nuit du mardi 5 au mecredi 6 janvier. Installés dans une hutte du Hable d’Ault, ils ont échappé à une intoxication par des fumées mal évacuées d’un poêle à bois.

Que s’est-il passé ? C’est le locataire de la hutte et responsable de son entretien, Fabrice Vue, qui racontait cet après-midi la mésaventure auprès d’autres chasseurs dans un groupe sur le réseau social Facebook. « Cette nuit, un accident grave aurait pu se produire à cause d’une personne sûrement bien intentionnée… », entame-t-il. Photo à l’appui, il explique avoir retrouvé ce midi dans le conduit d’évacuation de la cheminée de l’installation une bouteille en verre, faisant obstruction au passage des fumées.

« Heureusement, explique-t-il auprès de ses amis, les personnes présentes ne dormaient pas. Elles ont pu enlever le bois et les braises restantes afin d’arrêter le dégagement de fumée autour du poêle ». Joint par téléphone cet après-midi, le chasseur s’est fait plus précis sur les circonstances et estime que la présence de la bouteille dans le conduit de cheminée ne date pas d’hier, mais aussi qu’il s’agit d’un acte volontaire : « Cela ne fait pas de doute. C’est quelqu’un qui a volontairement déposé la bouteille dans le conduit. Elle n’est pas arrivée là toute seule ! »

Bouteille calcinée

D’ordinaire couverte par un chapeau, la cheminée était depuis quelque temps nue. « J’ai enlevé le chapeau il y a quelques mois maintenant, au moment de faire l’entretien du poêle. Puis je l’ai remis. Mais entretemps, quelqu’un a dû avoir la bonne idée de glisser dans le conduit une bouteille en verre. Depuis le début de la saison de chasse, nous avions bien remarqué que le poêle ne fonctionnait pas comme d’habitude, mais j’étais loin de penser que le conduit était obstrué par un objet ».

A force de combustion, le conduit s’est encrassé, jusqu’à l’engorgement renforcé par la présence d’une bouteille.

Cet après-midi, ni Fabrice Vue ni le propriétaire de la hutte – un membre de la famille de Fabrice – n’envisageait de déposer une plainte. Néanmoins, le chasseur appelle ses collègues à faire preuve de vigilance. Un chasseur averti d’un acte de vandalisme en vaut deux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les premières livraisons de betteraves sur le site Cristal Union de Sainte-Émilie ont débuté en milieu de semaine.
Chez Cristal Union, marché du sucre et interdiction des NNI boostent le prix
La coopérative Cristal Union a annoncé le 27 janvier dernier une revalorisation du prix des betteraves récoltées en 2023. Une…
Jaunisse de la betterave
La Cour européenne de justice casse l'attente d'une dérogation pour l'utilisation des NNI
La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) vient de conclure dans un arrêt du 19 janvier que les États membres ne peuvent ré…
L’AG était l’occasion de valider la fusion avec La Flandre. De gauche à droite, Alexandre rivenet, ancien président  de La Flandre, David saelens, président de Noriap, et  Damien François, DG de Noriap.
Noriap tire son épingle du jeu dans le tumultueux contexte
Crise énergétique, hausse des matières premières, filière œuf à la peine, mais aussi projets, innovation, fusion… Noriap dressait…
Tereos
Les outils de Tereos pour faire face à l’interdiction des NNI
Chez Tereos, pas d’augmentation de prix en vue pour les betteraves qui seront récoltées en 2023, mais des engagements techniques…
Selon la coopération agricole, la production porcine bio représente 30 à 40 % de volume en trop.
De grands opérateurs encouragent les déconversions bio
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Concurrence d’autres cultures plus rentables, sécheresse en 2022, hausse des coûts des intrants…  Face à ces faits, les producteurs sont de plus en plus nombreux à se détourner de la fécule.
Fesneau reconnait un risque de «désengagement» des producteurs de fécule
Le 27 octobre 2022, le sénateur (LR) de la Somme Laurent Somon avait adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde