Aller au contenu principal

Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault

Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un système de chauffage volontairement obstrué par un ou des tiers.

Hutte Hable d'Ault
Une des nombreuses huttes du Hable d'Ault (photo d'illustration)
© D.R.

Les nuits sont fraîches en ce moment sur le littoral picard et quoi de plus agréable que de faire fonctionner un feu de cheminée pour se réchauffer en attendant qu’une pose vienne illuminer la nuit ? Deux chasseurs et l’enfant qui les accompagnaient sont toutefois passés par une belle porte dans la nuit du mardi 5 au mecredi 6 janvier. Installés dans une hutte du Hable d’Ault, ils ont échappé à une intoxication par des fumées mal évacuées d’un poêle à bois.

Que s’est-il passé ? C’est le locataire de la hutte et responsable de son entretien, Fabrice Vue, qui racontait cet après-midi la mésaventure auprès d’autres chasseurs dans un groupe sur le réseau social Facebook. « Cette nuit, un accident grave aurait pu se produire à cause d’une personne sûrement bien intentionnée… », entame-t-il. Photo à l’appui, il explique avoir retrouvé ce midi dans le conduit d’évacuation de la cheminée de l’installation une bouteille en verre, faisant obstruction au passage des fumées.

« Heureusement, explique-t-il auprès de ses amis, les personnes présentes ne dormaient pas. Elles ont pu enlever le bois et les braises restantes afin d’arrêter le dégagement de fumée autour du poêle ». Joint par téléphone cet après-midi, le chasseur s’est fait plus précis sur les circonstances et estime que la présence de la bouteille dans le conduit de cheminée ne date pas d’hier, mais aussi qu’il s’agit d’un acte volontaire : « Cela ne fait pas de doute. C’est quelqu’un qui a volontairement déposé la bouteille dans le conduit. Elle n’est pas arrivée là toute seule ! »

D’ordinaire couverte par un chapeau, la cheminée était depuis quelque temps nue. « J’ai enlevé le chapeau il y a quelques mois maintenant, au moment de faire l’entretien du poêle. Puis je l’ai remis. Mais entretemps, quelqu’un a dû avoir la bonne idée de glisser dans le conduit une bouteille en verre. Depuis le début de la saison de chasse, nous avions bien remarqué que le poêle ne fonctionnait pas comme d’habitude, mais j’étais loin de penser que le conduit était obstrué par un objet ».

A force de combustion, le conduit s’est encrassé, jusqu’à l’engorgement renforcé par la présence d’une bouteille.

Cet après-midi, ni Fabrice Vue ni le propriétaire de la hutte – un membre de la famille de Fabrice – n’envisageait de déposer une plainte. Néanmoins, le chasseur appelle ses collègues à faire preuve de vigilance. Un chasseur averti d’un acte de vandalisme en vaut deux.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Selon la direction régionale Hauts-de-France de l'OFB, la fréquence des contrôles des agriculteurs est faible.
L’OFB envoie ses agents se former à la ferme

À l’échelle des Hauts-de-France, une deuxième session de sensibilisation des agents de l’Office français de la biodiversité…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde