Aller au contenu principal

Chronique de Noémie
Un état des lieux essentiel lors de la reprise de terres

Madame Durand a l’opportunité de reprendre à bail 10 ha de terres. Elle s’interroge sur le fait d’établir un état des lieux lors de son l’entrée en jouissance. Que lui conseillez-vous ?

L’état des lieux va permettre à madame Durand ainsi qu’au propriétaire d’attester l’état des immeubles bâtis ou non, en début et en fin de location. Le risque de litiges en cas d’indemnités dues au preneur sortant est ainsi limité. 10 ha étant une surface conséquente, il est d’autant plus conseillé. 

Il faut savoir que l’établissement d’un état des lieux s’impose lors de la conclusion de tout bail soumis au statut du fermage (article 411-1 du Code rural). Néanmoins, le non-respect de cette condition n’affecte ni la validité du bail, ni certains avantages fiscaux.

Les parties (bailleur/preneur) peuvent rédiger ensemble ce document, mais afin d’éviter toute lacune, il est conseillé qu’il soit établi par un professionnel (notaire, expert agricole, huissier de justice). Il doit être établi dans le mois qui précède ou qui suit l’entrée en jouissance du preneur, et indiquer avec précision l’état des immeubles, dressé selon un inventaire, avec possibilité de mentionner les rendements des cinq dernières années. 

Dans notre cas, il est vivement conseillé que madame Durand et son propriétaire établissent un état des lieux d’entrée car faute de ce document, les intérêts des deux parties pourraient être lésés au terme du bail. L’indemnité de sortie due à madame Durand serait alors aléatoire, voire impossible à déterminer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Tereos paiera ses betteraves 2022-23 «au moins autant que les concurrents»
Ce 9 juin, comme chaque année, la coopérative sucrière Tereos conviait les journalistes à une conférence de presse annuelle,…
Cristal Union avance un prix de betteraves très en hausse
En conférence de presse ce 13 juin, les dirigeants de la coopérative Cristal Union ont annoncé que les betteraves 2022 (en terre…
Compte tenu des annonces de prix pour les deux prochaines campagnes, l’usine  de Vecquemont devrait être approvisionnée en pommes de terre fécule sans trop de difficultés, même si des surfaces restent à trouver chez les producteurs  du grand nord de la France.
La Coopérative féculière de Vecquemont sauve «son» usine
Face à un industriel (Roquette) qui n’entendait pas revaloriser le prix d’achat de pommes de terre destinées à la transformation…
Dany, le bouilleur ambulant, est à cheval sur la paperasse : la législation est stricte.
L’alambic des établissements Charpentier sillonne encore la campagne
Il y a bien longtemps que le bouilleur ne fait plus bouillir la marmite des établissements Charpentier, basés à Beauquesne.…
Une partie de la Somme en vigilance sécheresse
Ce 16 juin, la préfecture de la Somme a annoncé le placement en vigilance sécheresse des bassins-versants de l’Avre et de la…
Groupe Carré
Le Groupe Carré gagne un peu plus la Somme
Le négociant en grains historiquement installé en Nord-Pas de Calais a inauguré le 21 juin une plateforme dédiée à la collecte…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde