Aller au contenu principal

Chronique de Noémie
Un état des lieux essentiel lors de la reprise de terres

Madame Durand a l’opportunité de reprendre à bail 10 ha de terres. Elle s’interroge sur le fait d’établir un état des lieux lors de son l’entrée en jouissance. Que lui conseillez-vous ?

L’état des lieux va permettre à madame Durand ainsi qu’au propriétaire d’attester l’état des immeubles bâtis ou non, en début et en fin de location. Le risque de litiges en cas d’indemnités dues au preneur sortant est ainsi limité. 10 ha étant une surface conséquente, il est d’autant plus conseillé. 

Il faut savoir que l’établissement d’un état des lieux s’impose lors de la conclusion de tout bail soumis au statut du fermage (article 411-1 du Code rural). Néanmoins, le non-respect de cette condition n’affecte ni la validité du bail, ni certains avantages fiscaux.

Les parties (bailleur/preneur) peuvent rédiger ensemble ce document, mais afin d’éviter toute lacune, il est conseillé qu’il soit établi par un professionnel (notaire, expert agricole, huissier de justice). Il doit être établi dans le mois qui précède ou qui suit l’entrée en jouissance du preneur, et indiquer avec précision l’état des immeubles, dressé selon un inventaire, avec possibilité de mentionner les rendements des cinq dernières années. 

Dans notre cas, il est vivement conseillé que madame Durand et son propriétaire établissent un état des lieux d’entrée car faute de ce document, les intérêts des deux parties pourraient être lésés au terme du bail. L’indemnité de sortie due à madame Durand serait alors aléatoire, voire impossible à déterminer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

prix du lait l'actais
Les fournisseurs de Lactalis refusent l’augmentation de prix proposée par l’industriel

Le bras de fer entre le géant mondial du lait et ses fournisseurs se poursuit. 

Sima annulation 2024
Le SIMA 2024 annulé et reporté en 2026

La 101e édition de ce salon bisannuel dédié au machinisme agricole aurait dû se tenir au Parc des Expositions de Villepinte du…

Il est possible d’implanter des légumineuses, des cultures fixatrices d’azote ou des cultures dérobées sans phyto à la place  des jachères.
Jachères : une dérogation finalement proposée

Après des mois de pression, la Commission européenne a finalement cédé aux demandes du monde agricole en proposant une…

Cristal Union précise son prix pour 2023

Cristal Union confirme une rémunération en hausse pour 2023 à 50 euros/t .

Dans la Somme, FDSEA et JA condamnent des dégradations d’après manifestations

Entre le 31 janvier et le 1er février, des dégradations sur des infrastructures et équipements routiers ont été commis dans le…

Gilles Perret, réalisateur haut-savoyard, sera à l’affiche le 31 janvier 2024 avec son nouveau film La ferme des Bertrand.
La ferme des Bertrand : 50 ans d’histoire dans la vie d’une ferme

Après Trois frères pour une vie, un documentaire sorti en 1997, le réalisateur haut-savoyard Gilles Perret revient vingt-cinq…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde