Aller au contenu principal

Un mois de novembre sous le signe du glanage solidaire

Un don à des associations caritatives plutôt que de détruire des légumes n’ayant pas trouvé de destination marchande, c’est l’option retenue par un maraîcher du Pas-de-Calais qui a organisé un glanage solidaire sur l’une de ses parcelles.

C’est par l’intermédiaire de biais de la Communauté de Communes Sud Artois, qu’Alain Goubet, un maraîcher du Pas-de-Calais (62) a sollicité Solaal Hauts-de-France courant novembre pour organiser un glanage sur plusieurs jours. L’une de ses parcelles de choux blancs ayant fait face à une attaque d’un insecte, rendant impossible la vente des produits, les choux consommables ont été récoltés lors d’une opération de ramassage solidaire. C’est d’ailleurs la troisième fois qu’il sollicite Solaal Hauts-de-France pour organiser ce type d’opération. Un total de
3,7 tonnes de choux a pu être récolté et récupéré par les associations d’aide alimentaire. Cela a été possible grâce à la présence de dix-huit bénévoles de cinq associations, venant de trois départements différents.

Implication de lycéens d’établissements voisins
La Communauté de communes Sud Artois a, par ailleurs, proposé au Lycée agricole Saint Joseph de Bucquoy de participer à cette action solidaire. Bravant la pluie, huit élèves de 3e sont venus porter main forte à l’agriculteur en glanant plus de 500 kilos de choux. En octobre dernier, c’était l’Institut St Eloi de Bapaume qui avait été sollicité. Ce geste solidaire a permis à Solaal Hauts-de-France de proposer des choux à des associations n’étant pas disponibles pour le glanage.

 

Clotilde Bulté, animatrice Régal au sein de la Communauté de communes Sud Artois : "des rencontres riches et pleines de sens"

Depuis deux ans, Solaal est un partenaire de la Communauté de communes Sud-Artois dans le cadre du Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire (Régal) et le Projet alimentaire territorial (PAT) avec le soutien de l’Ademe et de la Draaf en tant qu’acteur de la lutte contre le gaspillage alimentaire. C’est aussi un soutien aux producteurs et aux associations d’aide alimentaire dans le projet local de «Territoire zéro précarité alimentaire». Face à la générosité d’un producteur, Solaal est un facilitateur du don. À la ferme ou dans les champs, les rencontres humaines sont alors riches et pleines de sens : l’agriculteur présente son métier aux bénévoles venus l’aider à valoriser ses produits, et les bénévoles peuvent remercier de vive voix ce généreux donateur. De son côté, la Communauté de communes du Sud-Artois reste vigilante aux problématiques rencontrées par l’agriculteur en lui proposant des solutions d’accompagnement pour optimiser ses productions et éviter les pertes. C’est toute une chaine de solidarité qui se crée grâce à Solaal Hauts-de-France.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Cette rencontre de Bérangère Abba qui fait bondir les chasseurs
La secrétaire d’État chargée de la Biodiversité est la cible d’une campagne de déstabilisation d’une partie de la communauté…
Une conversion bio à grande échelle dans le Santerre
Adeptes de la protection intégrée et de la conservation des sols, les associés du GIE Les sources du Santerre ont entamé une…
Mickaël et Pauline ont à cœur de transmettre leur métier. Deux apprentis travaillent chez eux, et leur nièce (photo) et leurs trois enfants y passent leur temps libre.
Eleveurs bovins (10/10) : Un bâtiment adapté au bien-être animal… et de l’éleveur
Ils sont éleveurs bovin par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Fin de notre série à la…
Agr’Innov emploi : le recrutement massif est lancé en Haute-Somme
Les exploitations agricoles du secteur de Péronne ont un besoin conséquent en main-d’œuvre, qu’elles n’arrivent pas à combler. C’…
L’animatrice du programme phare de M6 qualifie affectueusement  Hervé «le picarde» de «Tanguy des champs». 
L'Amour est dans le pré : trois millions de fans ont découvert Hervé «le picard»
Pour la première émission de la saison 16 de «L’amour est dans le pré» au cours de laquelle on a pu découvrir 6 des 12 candidats…
Les deux dernières minutes de la conférence de presse de rentrée de la ministre de la Transition écologique ont d’abord jeté un froid dans la filière betteraves avant de déchaîner les passions sur les réseaux sociaux.
Néonicotinoïdes : une consultation publique pour rien
Lors de sa conférence de presse de rentrée le vendredi 22 janvier, la ministre de la Transition écologique s’est exprimée contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde