Aller au contenu principal

Un peu de fumée, mais des travaux qui avancent au Paraclet

Les élèves du Paraclet ont été renvoyés deux jours chez eux suite à la propagation de fumée dans le self. Pas de quoi perturber les travaux de rénovation en cours.

Un peu plus de 10 millions d’euros ont été engagés pour la rénovation de locaux.
Un peu plus de 10 millions d’euros ont été engagés pour la rénovation de locaux.
© D. R.

 

Mardi, une fumée s’est propagée au rez-de-chaussée du bâtiment principal, dans le self du lycée agricole du Paraclet, à Cottenchy. Un matériau du chantier (le bâtiment est en cours de travaux) se serait consumé. Les pompiers, intervenus rapidement, ont mis fin à l’incident. «Rien de grave, mais nous avons dû procéder au nettoyage de la salle de restauration. Par mesure de précaution, nous avons renvoyé les élèves chez eux deux jours, précise Marie-Odile Souplet, directrice de l’EPLEFPA. Lundi, tout le monde doit réintégrer les cours sans problème.» Le dispositif de cours à distance, qui pourrait être mis en place en cas de confinement lié à l’épidémie de coronavirus, a pu être testé. «Nous avons des outils en ligne pour cela et nos professeurs ont été formés

Travaux : fin de la première tranche

Pas de quoi perturber la fin de ce second trimestre scolaire, donc, ni même les travaux. Pour rappel, un peu plus de 10 millions d’euros ont été engagés pour la rénovation de locaux. La première tranche du chantier, qui comprend la réfection du côté gauche du bâtiment principal, et notamment les trois étages, se termine. «Seuls les plafonds et le sol ont été gardés, explique Marie-Odile Souplet. Une redistribution des pièces a été effectuée, ainsi que l’isolation extérieure, l’électricité, un revêtement effet miroir…» Dès le mois d’avril, les élèves pourront donc profiter de salles de classe neuves au premier étage, et d’un internat aux deuxième et troisième étages.

Commencera alors la deuxième tranche des travaux, soit l’autre partie du bâtiment, qui se terminera en décembre 2020. Les bureaux d’administration, des salles de classe et une autre partie de l’internat sont concernés. La troisième tranche, prévue de septembre à décembre 2020, concerne cette fois le gymnase, les vestiaires, la salle de musculation et le foyer de vie.

«Pour un meilleur cadre de vie»

En attendant, des préfabriqués ont été montés en guise de salle de cours, et quatre-vingt-dix internes (sur près de quatre-cents) sont relogés à l’extérieur, dans les internats d’autres établissements scolaires du secteur. La directrice relative : «Ces travaux perturbent la vie de l’établissement, mais tout le monde a conscience que c’est pour améliorer notre cadre de vie et de travail.»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde