Aller au contenu principal

Un projet d’agritourisme ? Profitez du coup de pouce de «Tous à la ferme»

Airbnb, Bienvenue à la ferme et Miimosa lancent leur appel à projet «Tous à la ferme». Les agriculteurs ont jusqu’au 1er octobre 2021 pour s’inscrire. Entre 1 000 et 4 000 € seront attribués à ceux qui auront le plus convaincu.

Les agriculteurs ont jusqu’au 1er octobre 2021 pour publier leur projet touristique et lancer leur collecte de financement participatif.
© D. R.

Tourisme ne rime pas avec Covid-19. Mais les campagnes française tirent leur épingle du jeu dès qu’un peu de liberté est rendue aux citoyens. «Le monde rural séduit de plus en plus de Français qui souhaitent se reconnecter à la nature et se ressourcer au vert», assurent Airbnb, acteur du tourisme durable en France, Bienvenue à la ferme, premier réseau de vente directe et d’accueil à la ferme, et MiiMOSA, leader du financement participatif au service de l’agriculture et de l’alimentation, dans un communiqué commun.

Ces trois acteurs renouvellent pour la troisième fois leur appel à projets commun nommé «Tous à la ferme», pour favoriser le développement d’un tourisme durable dans les territoires. Les agriculteurs ont jusqu’au 1er octobre 2021 pour publier leur projet touristique et lancer leur collecte de financement participatif. Ils peuvent s’inscrire sur le site tousalaferme.com pour être accompagnés par les équipes de MiiMOSA dans la préparation et la communication autour de leur collecte.

Entre 1 000 et 4 000 €

À la clé, pour les dix projets qui auront le plus convaincu : un abondement entre 1 000 € et 4 000 €, selon les critères suivants : diversification d’une activité agricole, développement de l’hébergement et l’accueil touristique en zone rurale, promotion du territoire (patrimoine, culture, gastronomie…), et approche budgétaire claire et définie. «Une opportunité pour beaucoup d’agriculteurs qui se sont lancés ou souhaiteraient se lancer dans l’agritourisme afin de valoriser leur métier et leur territoire, tout en s’assurant une indépendance financière grâce à de nouvelles sources de revenus», ajoutent Airbnb, Bienvenue à la ferme et Miimosa.

Au cours des trois dernières saisons, près de 500 agriculteurs ont proposé leur projet d’agritourisme. 150 ont lancé leur collecte, leur permettant de rassembler plus de 600 000 € auprès de 5 500 citoyens.

 

L’œnotourisme au programme

Cette année, le programme accueille deux nouveaux partenaires spécialisés dans la thématique de l’œnotourisme : Les Grappes, première plateforme d'achat en direct et de réservation auprès de Vignerons, et Winalist, plateforme digitale de réservation d’activités oenotouristiques permettant aux visiteurs de découvrir les régions de France et d’Europe via leurs terroirs viticoles.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les 54 saisonniers retenus ont participé à une journée d’essais sous l’œil attentif de Fabien Deguehegny, un des associés de la SCEA Biosources.  Premiers «vrais» désherbages prévus mi-mai. 
Recruter 52 saisonniers locaux pour le désherbage : pari gagné
La SCEA Biosources, à Méharicourt, a converti 163 ha en bio, dont 80 ha de légumes. Un des enjeux était de recruter une…
Aujourd’hui, il n’est pas possible de planter les pommes de terre en direct dans la pré-butte. Un travail sur le couvert est encore à mener pour y parvenir. 
Le pré-buttage d’été pour limiter l’érosion : rêve ou réalité ?
Jean-Paul Dallene, installé à Oppy (62), pratique le pré-buttage d’été pour ses pommes de terre depuis trois ans. Même si la…
Douze-mille personnes avaient participé à l’édition 2019 d’Ailly-le-Haut-Clocher.
Plaine en fête 2021 ? Oui !
Covid ou pas, les Jeunes agriculteurs de la Somme ont décidé d’organiser Plaine en fête cette année. L’édition devra certainement…
Pulvé
Dans le Nord, une commune de Flandre fait de l'anti-agribashing
Dans une publication sur le réseau social Facebook, une élue de la commune d'Hondeghem, dans les flandres, tente d'expliquer à…
450 hectares de betteraves à ressemer dans la Somme
Au 20 avril, la CGB estime autour de 4 500 hectares la surface de betteraves sucrières endommagées par l’épisode de gel dans les…
Hugues d’Hautefeuille a testé plusieurs itinéraires culturaux dans ses micro-parcelles, à Monsures. 
Une filière orties émerge en Hauts-de-France
L’ortie est une plante qui pousse partout où on ne la souhaite pas. Pourquoi ne pas la cultiver pour en tirer des bénéfices ? C’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde