Aller au contenu principal

Un protocole de déconfinement pour la santé des salariés

Comment les entreprises se sont préparées à la sortie du confinement de leurs salariés et à la reprise d'activité ? Éléments de réponse ici.

© AAP

Le ministère du Travail propose depuis quelques jours aux entreprises de suivre son protocole national de déconfinement pour les entreprises pour assurer la santé et la sécurité des salariés

Celui-ci intéresse les entreprises qui préparent la reprise de leur activité. Celles qui ont poursuivi l’activité durant la période qui vient de s’écouler ont consulté les fiches sur le travail dans leur filière, que l’on trouve notamment sur le site de la MSA.

Le socle du déconfinement

Ce protocole national mentionne un socle de déconfinement qui se rapporte pour l’essentiel aux mesures barrières déjà connues et mises en œuvre dans les exploitations agricoles qui n’ont pas interrompu leurs activités, à savoir notamment :

  • Se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique

  • Ne pas se sécher les mains avec un dispositif de papier/tissu à usage non unique

  • Eviter de se toucher le visage en particulier le nez et la bouche

  • Utiliser un mouchoir jetable pour se moucher, tousser, éternuer ou cracher, et le jeter aussitôt

  • Tousser et éternuer dans son coude ou dans un mouchoir en papier jetable

  • Mettre en œuvre les mesures de distanciation physique

  • Ne pas se serrer les mains ou embrasser pour se saluer, ni d’accolade

  • Distance physique d’au moins 1 mètre (soit 4 m² sans contact autour de chaque personne)

  • Aérer régulièrement (toutes les 3 heures) les pièces fermées, pendant quinze minutes

  • Désinfecter régulièrement les objets manipulés et les surfaces y compris les sanitaires

  • Eviter de porter des gants : ils donnent un faux sentiment de protection. Les gants deviennent eux-mêmes des vecteurs de transmission, le risque de porter les mains au visage est le même que sans gant, le risque de contamination est donc égal voire supérieur

  • Rester chez soi en cas de symptômes évocateurs du COVID-19 (toux, difficultés respiratoires, etc.) et contacter son médecin traitant (en cas de symptômes graves, appeler le 15)

Un contrôle systématique de température à l’entrée des établissements/structures est exclu mais toute personne est invitée à mesurer elle-même sa température en cas de sensation de fièvre et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de COVID-19.

Si ce socle de confinement renvoie à la distanciation sur une surface de 4m² qui s’entend principalement pour les salariés travaillant en milieu fermé et en bureau, il n’y a pour l’instant dans ce socle de confinement aucune préconisation spécifique sur le port de masque.

Un protocole complémentaire des fiches conseils existantes

Ce protocole de déconfinement vient en complément des 48 guides métiers déjà disponibles sur le site du ministère du Travail, ainsi que des supports mis à disposition sur les sites des caisses de MSA. Ce protocole est par ailleurs divisé en 7 parties distinctes et apportent des précisions relatives :

  • aux recommandations en termes de jauge par espace ouvert

  • à la gestion des flux

  • aux équipements de protection individuelle

  • aux tests de dépistage

  • au protocole de prise en charge d’une personne symptomatique et de ses contacts rapprochés

  • à la prise de température

  • au nettoyage et à désinfection des locaux

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Hutte Hable d'Ault
Un drame évité de justesse dans une hutte du Hable d'Ault
Deux chasseurs occupant une installation de chasse de nuit ont échappé la nuit dernière à l’intoxication par les fumées d’un…
Gérard Clay
La lettre du nouveau président de Tereos à ses 12 000 coopérateurs
Elu hier, vendredi 18 décembre, à la tête du conseil de surveillance du groupe coopératif Tereos, Gérard Clay adresse ce jour un…
Groupama Grand Est
Pour une erreur de calendrier, Groupama fait le buzz malgré lui
Les réseaux sociaux sont féroces et la moindre erreur de communication se paye au prix fort. C'est ce qu'a constaté au cours des…
La crise qui secoue la gouvernance de Tereos a-t-elle trouvé une issue ce soir ? Réponse dans les prochaines heures.
Gouvernance de Tereos : Xavier Laude, Jérôme Hary et Gérard Clay confortés dans leur mandat
Saisi en référé, le Tribunal de Senlis a rendu sa décision aujourd'hui sur la capacité de trois membres du conseil de…
Tom Vilsack
Aux Etats-Unis, Biden devrait finalement choisir Tom Vilsack pour l’agriculture
Le président américain élu, Joe Biden, prévoit de nommer l'ancien gouverneur de l'Iowa, Tom Vilsack, au poste de secrétaire…
Jean-Louis Bouthors a sauvé son exploitation par la remise en cause du poste d’alimentation, avec l’affouragement  en vert. Un défi qu’il a su relever avec le soutien de sa famille (ici ses enfants, Louis et Laura).
Eleveurs bovins (5/10). L’autonomie fourragère pour un élevage viable
Épisode 5/10. Ils sont éleveurs bovins par choix, et leur professionnalisme leur permet de vivre de leur métier. Chaque semaine,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 9.90€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Action Agricole Picarde
Consultez les versions numériques de l'Action Agricole Picarde et du site, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de l'Action Agricole Picarde